vendredi, septembre 24, 2021
AccueilAutresDossierDossier : Cameroun, Congo, Guinée Equatoriale, Ouganda… Ils ont décidé de s’éterniser...

Dossier : Cameroun, Congo, Guinée Equatoriale, Ouganda… Ils ont décidé de s’éterniser au pouvoir…

« Le pouvoir est un aphrodisiaque suprême », disait Henry Kissinger, le prix Nobel de la paix 1973. Vrai ou faux ? Une chose est certaine, l’Afrique souffre de la longévité de certains de ses présidents. Parfois perçus comme de vrais dictateurs, certains se démarquent par leur rapprochement à la monarchie. Parmi ces présidents à vie, on retrouve l’Equato-guinéen Teodoro Obiang Nguema, le Camerounais Paul Biya, le Congolais Sassou Nguesso ou encore l’Ougandais Yoweri Museveni. Ils ne comptent plus de contemporains dans les palais du continent et cela ne les dérange pas. Ces quatre autocrates cumulent plus de cent cinquante années au pouvoir.

Teodoro Obiang Nguema règne depuis 42 ans sur la Guinée-Equatoriale

Teodoro Obiang Nguema

Il détient le record du plus ancien président sur le continent noir, encore en activité. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo (78 ans), compte à ce jour 42 années comme président. Militaire de formation, il est arrivé au pouvoir le 3 août 1979 par un coup d’Etat où il a renversé son oncle Francisco Macias Nguema. Nommé président de la République en 1982, après un référendum constitutionnel, Teodoro Obiang Nguema a été réélu en 1996, 2002, 2009 et 2016. Après 42 ans au pouvoir, celui qui dirige son pays d’une main de fer semble (enfin) prêt à partir…pour son fils Teodorin Obiang Nguema (52 ans). Vice-président, en effet, ce-dernier a toutes les chances de lui succéder en 2023.

Paul Biya, homme fort du Palais d’Etoudi depuis 39 ans

Paul Biya

Le président camerounais Paul Barthélémy Biya (88 ans) se dirige vers une présidence à vie… Arrivé au pouvoir après la démission d’Ahmadou Ahidjo le 6 novembre 1982, il affiche 39 ans de pouvoir et est même un doyen en âge. Défiant une partie de son peuple, Paul Biya s’accroche au pouvoir, grâce à la levée de la limitation des mandats en 2008. Réélu en 2018 pour 7 ans, Paul Biya aura 92 ans à la fin du mandat en cours. Dans son style habituel, énigmatique à souhait, il s’est exprimé à de rares occasions sur ses longues années d’exercice du pouvoir. « Ne dure pas au pouvoir qui veut mais dure au pouvoir qui peut », avait-il répondu il y a cinq ans à la presse lors de la visite de l’ex-président Français François Hollande au Cameroun. « Je ne suis pas à la tête d’un Etat par la force. J’ai toujours été élu démocratiquement par le peuple », avait-il ajouté. Sacré Biya !

De plus en plus, Paul Biya fait grimper l’inquiétude sur ce que sera son héritage et les turbulences prévisibles qu’occasionnera sa succession. Sans trahir un secret, son fils Franck Biya est annoncé pour sa succession.

L’Ouganda verrouillée par Yoweri Museveni depuis 35 ans

En Ouganda, Yoweri Museveni (76 ans) dirige d’une main de fer le pays après avoir fait chuter le régime de Milton Obote en 1986. Président à durée indéterminée passé du marxisme au libéralisme, l’ancien chef des services secrets du président Milton Obote a attendu 1996 avant d’organiser une élection dont il était le seul candidat. Longtemps salué comme un modèle de nouveau leader, le « Mzee » se mue toujours plus en caricature de dictateur à l’ancienne. Museveni qui enchaîne son 6è mandat, aspire un jour à quitter le pouvoir mais espère tout de même le céder à son fils Muhoozi Kainerugaba (46 ans). Un projet qui ne laissera certainement pas insensible le peuple Ougandais.

Denis Sassou Nguesso, « Empereur du Congo » depuis 36 ans

Teodoro Obiang Nguema

Il est le seul à avoir été président à deux reprises. Déjà président du Congo-Brazzaville de 1979 à 1982, Denis Sassou Nguesso (77 ans) est le président en exercice du Congo depuis 1997, date de son retour au pouvoir par les armes après avoir renversé le président élu Pascal Lissouba dans les premiers mois de la guerre civile. Militaire et homme d’Etat, Sassou Nguesso fait également partie des chefs d’Etats africains à avoir amassé une richesse importante au cours de ses multiples mandats. Celui qui cumule 36 années à la tête du Congo a fait modifier la Constitution pour se faire réélire dans des conditions contestées en 2016. Réélu en 2021, Sassou Nguesso enchaîne donc son 5è mandat consécutif à la tête du pays et règne sans partage. Au Congo, son fils Kristel Sassou Nguesso (46 ans) est annoncé pour sa succession.

Alain Dossou, paru dans le Diasporas-News – Mai 2021

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments