dimanche, juillet 14, 2024
AccueilCultureTahillah, la juriste à la voix d’or

Tahillah, la juriste à la voix d’or

 Juriste-fiscaliste dans la vie courante, Tahillah Carel est aussi une excellente chanteuse de Gospel. Découverte.

Bon sang ne saurait mentir, dit-on. On peut exercer un métier séculier des plus nobles, donner et prendre du plaisir au micro en tant que chanteuse. Juriste-fiscaliste dans la vie de tous les jours, grâce à son remarquable parcours académique, Tahillah Carel exerce aujourd’hui dans un cabinet juridique en région parisienne. Des journées bien chargées, avec des dossiers aussi complexes que variés, n’ont cependant aucune prise sur sa passion, celle de chanter.

Tahillah ne chante pas n’importe quoi. C’est le Gospel qui très tôt a eu les faveurs de cette jeune femme dont la voix est exceptionnelle. Elle se définit elle-même comme « une voix et un coeur qui brûlent pour amener et connecter profondément les âmes à Dieu ». Pouvait-il en être autrement pour cette fille de pasteur qui a grandi en écoutant de la musique chrétienne dans l’église où officiait son père, en Côte d’Ivoire.

C’est dès l’âge de 17 ans que la chanteuse décide de véritablement se lancer dans le service de louange dans son église en Côte d’Ivoire. Très vite elle conquiert les oreilles et les cœurs de nombreux admirateurs ainsi que le staff du groupe Amen. Avec ce groupe, elle prend part à la sortie d’un album à la gloire de Dieu. Mais son talent va bientôt franchir les frontières ivoiriennes.

Arrivée quelques années plus tard en France, et Ivoiro-Française désormais, Tahillah rejoint le groupe So Gospel. Des concerts et des tournées dans tout l’Hexagone lui permettent de faire connaître et apprécier sa signature vocale. Entre-temps, sa formation de base lui permet de passer des aigus aux graves, des registres vocaux qui n’ont plus aucun secret pour elle. Elle est aussi capable de jouer en chœur ou comme soliste.

Chanter devient alors une évidence pour elle. Elle va donc mener de front ses études et sa carrière musicale. « Je voulais répondre à l’appel insistant de Dieu, à rendre témoignage de sa fidélité et son amour qui ont été pour moi un appui sûr dans les heures sombres de ma vie » dit-elle. Un choix qui, même influencé par le contexte familial, amis du temps. Elle a longtemps hésité, s’est posé mille et une questions, avant de faire le grand saut, en solo, une décennie après son arrivée en France.

Puisant son inspiration du divin, Tahillah a aujourd’hui une dizaine de compositions personnelles, qu’elle dévoilera bientôt au public. En marge des hommages au Dieu créateur, elle y raconte son histoire, son parcours avec le Seigneur, faits de hauts et de bas, mais elle loue surtout la fidélité et la miséricorde de Dieu qui l’a toujours relevée et affermi ses pas.

En français, anglais, créole ou en dialectes africains, Tahillah sait toucher son auditoire par la qualité de son interprétation et la justesse de sa voix. Elle a d’ailleurs fait quelques reprises de chants connus sur sa page YouTube https://youtube.com/@tahillahcarel. Et ça vaut le détour !

Sa dernière sortie, une adaptation sur une rythmique afro, dansante et contemporaine du chant “je n’ai rien à regretter” est un nectar pour les oreilles. C’est une invitation à la découverte de la foi dans un monde qui y est devenu hostile. Le titre est disponible sur les plateformes de téléchargement. En tout cas, nous avons écouté, nous avons apprécié !

                                                                                                                            

Malick Daho

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments