lundi, février 6, 2023
AccueilSportsCan 2023 : Signature de l’accord-cadre  

La Caf engage la Fif et le Cocan

La signature de l’Accord d’accueil (Host agreement) entre la Confédération Africaine de Football (CAF) et la Fédération ivoirienne de Football (FIF), ainsi que la lettre de confirmation entre la Fif et le Comité d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (COCAN) 2023, a eu lieu le 11 novembre à Abidjan. Cet évènement a mobilisé les plus hautes autorités ivoiriennes ainsi que celles du monde du football du continent et de la Côte d’Ivoire. Par cet acte, la CAF désigne officiellement la Côte d’Ivoire comme le pays qui accueillera la Can TotalEnergies 2023.

En clair, la Côte d’Ivoire va recevoir, pour la deuxième fois de son histoire, le plus grand évènement sportif du continent. Grâce à un comité d’organisation ambitieux, des infrastructures de qualité et un sens de l’hospitalité hors pair, le pays entend mettre tout en œuvre afin d’être un hôte exceptionnel pour cet évènement prévu se tenir de janvier à Février 2024. C’est d’ailleurs à juste titre que cette édition a été baptisée la « CAN de l’hospitalité ». « C’est aujourd’hui, le jour de la double signature de l’accord d’accueil et de la lettre de confirmation entre la Confédération africaine de football et la partie ivoirienne pour l’organisation de la prochaine Coupe d’Afrique des nations… Il marque le point de départ concret de l’organisation de la CAN 2023 qui se tiendra au début de l’année 2024, conformément aux prescriptions et directives de la CAF», a déclaré le Premier ministre ivoirien Patrick Achi, qui a exprimé, au nom du Président Alassane Ouattara, les remerciements de la Côte d’Ivoire à Patrice Motsepe, le président de la CAF, « pour l’accompagnement de qualité apporté dans l’organisation de cette compétition, la plus prestigieuse de notre continent ». Le Chef du gouvernement ivoirien a rassuré les membres de la CAF qu’en ce qui concerne l’organisation pratique de la Coupe d’Afrique des nations, le comité d’organisation local mis en place à cet effet est composé de personnalités d’horizons divers, avec des expériences diversifiées et tous crédités d’une expertise avérée. Désormais avec la signature de l’accord-cadre, a-t-il soutenu, la FIF et le Comité local d’organisation sont donc en mission pour faire de cette Coupe d’Afrique des nations, une fête inoubliable du continent.

Le président de la CAF, Patrice Motsepe a déclaré que la Côte d’Ivoire doit être fière parce qu’avec ce qu’il a vu, il pense que ce pays a « les qualités pour accueillir la Coupe du Monde ». Le Sud-africain a reconnu le travail abattu par le gouvernement et exprimé sa fierté de voir avancé les travaux de construction des infrastructures sportives qui accueilleront la compétition. Il a invité les parties engagées dans l’organisation à faire preuve de solidarité.

Le président de la Fédération ivoirienne de football, Yacine Idriss Diallo a fait remarquer qu’il ressent « beaucoup de responsabilités parce que ce jour est un jour où la Côte d’Ivoire entière s’engage à respecter le cahier des charges de la Confédération africaine de football en vue du succès de la CAN 2000 23 » Quant au président du COCAN 2023, le ministre François Amichia, il a expliqué que cette CAN doit être pour la Côte d’Ivoire, l’occasion de « montrer à l’Afrique et au monde sa vocation de terre d’accueil et de rencontre des peuples ». « Nous allons montrer que l’hospitalité n’est pas seulement accueil de l’autre mais respect et tolérance de l’autre dans sa différence et sa diversité culturelle… », a-t-il annoncé.

Rappelons que la première CAN que la Côte d’Ivoire a organisé remonte à 1984. Du 4 au 18 mars de cette année, la Côte d’Ivoire a abrité la 14e édition de cette prestigieuse compétition.

Jean-Christophe PAGNI

Paru dans Diasporas-News

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments