jeudi, décembre 1, 2022
AccueilAutresDiasporasInvitée du mois : Hortense PENDA "Ma solution pour éviter l'immigration clandestine"

Invitée du mois : Hortense PENDA “Ma solution pour éviter l’immigration clandestine”

Hortense PENDA Journaliste, Productrice, Présentatrice de l’émission télévisuelle Mbenguè -The success stories. Celle qui a l’habitude de mettre les autres en avant est elle-même aujourd’hui en lumière. Interview.

Diasporas-News : L’histoire de Hortense PENDA avec la communication et particulièrement avec le journalisme à débuté où, quand et comment ?

Hortense PENDA : J’ai toujours voulu être journaliste. Après mes études supérieures au Cameroun, je suis arrivée en France dans l’objectif de travailler pour les médias internationaux. J’ai donc suivi une formation à l’école supérieure de journalisme (ESJ) à Paris pour mieux m’intégrer.

D-N: Une femme journaliste a-t-elle une vie normale ?

H. P: Bien sûr, il faut juste savoir s’organiser et faire la part des choses entre la vie professionnelle et la vie familiale. Même si je voyage beaucoup dans le cadre du travail, je prends toujours le temps de m’occuper de mon homme et du reste de la famille.

D-N: Quel message véhiculez-vous à travers votre émission Mbenguè ?

H. P: Mon émission télévisuelle Mbenguè The success stories est la vitrine des réussites de la Diaspora Africaine et Caribéenne. L’objectif principal est de présenter au monde entier les africains et les antillais qui excellent dans leurs domaines professionnels et qui sont des références pour la jeunesse Afro-caribéenne.

D-N: Habituée à mettre en avant les parcours exemplaires, racontez-nous le vôtre ?

H. P: J’ai officié pendant 7 ans à Radio France Internationale (RFI) en tant que journaliste reporter pour l’émission « Plein Sud », avec Feu Amobé Mevegué, Nathalie Laporte et Benson Diakité.

Depuis une dizaine d’années, je produis et présente mon émission télévisuelle Mbenguè The success stories qui a été diffusée sur Spectrum télévision, sur 3A Telesud. Maintenant l’émission passe sur la CRTV (Cameroon radio and télévision) et sur ma chaîne YouTube.

D-N: C’est quoi un parcours inspirant, un parcours réussi pour vous?

H. P: Un parcours inspirant est un exemple à suivre. Une réussite exemplaire. Je reçois dans mon émission de nombreuses personnalités qui se sont battues contre vents et marées pour atteindre leur objectif professionnel et qui excellent dans leurs métiers. A l’instar de Denise Epoté, journaliste à TV5 Monde, Claudy Siar, producteur et journaliste à Rfi, le préfet Pierre Ngahane. La journaliste Audrey Pulvar, Maître Serge Bakoa avocat au barreau de Paris. L’artiste Meiway, le regretté Manu Dibango et bien d’autres qui sont des références pour la jeunesse de par leurs parcours professionnels.

D-N: Croyez-vous sincèrement que votre émission a un impact (positif) sur les jeunesses africaines ?

H. P: Sans prétention, je dis Oui. Car je reçois beaucoup de messages d’encouragement et surtout de félicitations venant des jeunes et de la classe moyenne en Afrique et en Europe. Il y a des jeunes qui me précisent bien qu’ils ont suivi des personnalités dans mon émission qui les inspirent et par conséquent veulent suivre leurs pas. J’ai déjà mis beaucoup de jeunes en contact avec les personnalités que j’ai reçu. Certains jeunes africains et antillais ont trouvé du travail par ce canal, d’autres sont parrainés et suivis. Je considère donc que c’est un impact positif.

D-N: Quel est votre regard sur l’immigration clandestine en Europe ?

H. P: C’est dommage et même révoltant de voir des personnes qui décèdent à cause de cette immigration. Mais si ces jeunes avaient une bonne situation dans leurs pays, ils ne prendraient pas de risque. Il y a beaucoup de jeunes diplômés en Afrique qui ne trouvent pas de travail ou ne sont pas rémunérés à leur juste valeur, c’est ce qui les poussent à aller voir ailleurs.

D-N: Quelles sont vos solutions ?

H. P: Je pense qu’il faut ouvrir les portes de l’emploi aux jeunes afin qu’il puissent travailler aisément dans leurs pays pour éviter la fuite des cerveaux. Dans mon émission, je reçois des personnalités qui ont d’abord travaillé dans leurs pays avant d’être à la Diaspora. Et maintenant, je mets beaucoup plus l’accent sur les porteurs de projets en Afrique. Des personnes qui réussissent à l’étranger, qui investissent dans leurs pays et qui pensent à y rentrer. Ceci pour encourager les jeunes à suivre le pas de ces aînés exemplaires.

Réalisé par Thomas DE MESSE ZINSOU

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments