vendredi, juin 14, 2024
AccueilActualitésControverse autour du milieu de terrain monégasque Mohamed Camara

Controverse autour du milieu de terrain monégasque Mohamed Camara

Lors du dernier match de Championnat de France dimanche, le joueur de l’AS Monaco Mohamed Camara a suscité l’indignation en recouvrant l’emblème de lutte contre l’homophobie sur le maillot de son équipe.

Dans le cadre de sa campagne annuelle de sensibilisation à la non-discrimination, la Ligue de Football Professionnel avait invité l’ensemble des formations à arborer cet écusson aux couleurs de l’arc-en-ciel sur leurs tenues. Une initiative saluée par les instances gouvernementales françaises.

Cependant, le milieu de terrain monégasque s’est soustrait à ce geste de soutien aux valeurs LGBTQ+. Non seulement il a dissimulé l’insigne sur son équipement, mais il a également boudé la traditionnelle photo d’équipe d’avant-match où les joueurs posaient devant une banderole affichant le même message.

Une attitude fermement condamnée par la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, qui a réclamé des « sanctions exemplaires » à l’encontre de Mohamed Camara et de son club. La ministre déléguée à l’Égalité, Aurore Bergé, a également vivement critiqué sur les réseaux sociaux ce « rejet inacceptable » de la lutte contre l’homophobie.

Le technicien de l’AS Monaco, Adi Hütter, a quant à lui déclaré que les actes de son joueur relevaient d’un « choix personnel », tout en assurant que le club soutenait pleinement la démarche de sensibilisation de la Ligue. La direction monégasque a indiqué qu’elle s’entretiendrait avec Mohamed Camara pour éclaircir cette situation.

Cette polémique intervient dans un contexte de tensions récurrentes autour de ce type d’initiatives pro-LGBTQ+ dans le football français. En 2022, le milieu de terrain sénégalais d’Everton, Idrissa Gueye, alors sous les couleurs du Paris Saint-Germain, avait déjà refusé de participer à un match avec un maillot arc-en-ciel. Un comportement que le président sénégalais avait alors justifié par le respect des « convictions religieuses » du joueur.

L’an dernier, le FC Nantes avait sanctionné financièrement son attaquant égyptien Mostafa Mohamed pour un refus similaire. Ce dernier n’a d’ailleurs pas non plus pris part à la rencontre de dimanche. Quant à Mohamed Camara, il s’était déjà abstenu de jouer lors du match équivalent la saison précédente.

Barth-Olivier ZINSOU

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments