mardi, avril 23, 2024
AccueilNon classéVenezuela: le président Chavez à nouveau opéré pour une lésion "probablement" maligne

Venezuela: le président Chavez à nouveau opéré pour une lésion "probablement" maligne

Venezuela: le président Chavez à nouveau opéré pour une lésion
Le président vénézuélien Hugo Chavez a annoncé mardi qu’il subirait « dans les prochains jours » une nouvelle opération à Cuba pour extraire une « lésion » qui a une « probabilité élevée » d’être cancéreuse dans la zone où une tumeur lui avait déjà été extirpée en 2011 dans un hôpital cubain. Lors d’examens effectués à La Havane, « une lésion a été détectée au même endroit où a été extraite la tumeur il y a presqu’un an. C’est une petite lésion, d’environ 2 cm de diamètre, très clairement visible », a déclaré Chavez à la télévision publique vénézuélienne VTV.
Au cours d’une nouvelle intervention sur la même chaîne, par téléphone, le président vénézuélien a ensuite reconnu que « la probabilité » que la « lésion » soit cancéreuse « existe et est élevée » mais qu’il fallait « attendre qu’elle soit extirpée » pour en connaître la nature, sans utiliser le terme de tumeur.
« Si elle se révélait maligne, nous entrerions dans une autre phase (…) sûrement de radiothérapie localisée », a indiqué le président. « Cela me freinerait, évidemment », a-t-il ajouté, alors que la bataille pour l’élection présidentielle du 7 octobre prochain, à laquelle il se présente pour un troisième mandat, est d’ores et déjà engagée.
Les examens n’ont révélé la présence de métastases « nulle part », avait affirmé auparavant le président, âgé de 57 ans, à la télévision en marge de la visite d’une usine d’Etat de fabrication de tracteurs dans l’ouest du pays. Il avait nié être en train de mourir et assuré se sentir « en bonnes conditions physiques pour affronter cette bataille ».

Venezuela: le président Chavez à nouveau opéré pour une lésion
« Que personne ne s’alarme et que personne ne se réjouisse, parce qu’indépendamment de mon destin personnel, cette révolution est en marche et rien ni personne ne pourra l’arrêter », a-t-il alors souligné. « Je me ferai opérer à La Havane » a-t-il annoncé lors de sa deuxième intervention, expliquant: « ce sont les mêmes médecins (que lors de sa première opération), le même endroit, tout est prêt » et « là-bas ce type d’opération est plus sûre ».
En juin 2011, le président Chavez avait subi à Cuba l’extraction d’une tumeur maligne, dont la gravité et la localisation exacte n’ont jamais été révélées. A la fin de l’année, après avoir subi quatre séries de séances de chimiothérapie à La Havane et à Caracas, il avait affirmé être guéri.
Ses déclarations mardi interviennent après plusieurs jours de rumeurs sur les réseaux sociaux, qui évoquaient une détérioration de son état de santé. On « commence à lancer toutes ces rumeurs pour essayer de susciter l’angoisse, l’anxiété et tenter de destabiliser le pays », a estimé le chef de l’Etat.
Il a par ailleurs indiqué s’être entretenu à La Havane avec le président cubain Raul Castro et son frère Fidel, en marge de ses examens médicaux.
Conséquence du traitement anti-cancéreux, les Vénézuéliens s’étaient habitués à voir un président affaibli, chauve (ses cheveux ont repoussé depuis) et plus discret, bien différent de l’image du leader actif et hypermédiatique qu’il cultivait depuis son arrivée au pouvoir il y a 13 ans.
Peu à peu, Hugo Chavez, élu pour la première fois en 1999, a retrouvé son rythme habituel et multiplié les apparitions publiques, reprenant notamment en janvier son programme de radio hebdomadaire « Allo, président ».
La semaine dernière il a occupé les médias en attaquant vivement le jeune gouverneur de centre gauche Henrique Capriles, 39 ans, après son élection comme candidat unique de l’opposition à la présidentielle .

AFP

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments