jeudi, septembre 29, 2022
AccueilNon classéSomalie: la base de l'ONU à Mogadiscio visée par une attaque à...

Somalie: la base de l'ONU à Mogadiscio visée par une attaque à la grenade

Somalie: la base de l'ONU à Mogadiscio visée par une attaque à la grenade
Des grenades ont été jetées par des hommes non identifiés près de la principale base des Nations unies à Mogadiscio et ont explosé sans faire de victime, a-t-on appris mercredi auprès de responsables onusiens et de témoins. Les deux grenades ont été lancées mardi soir depuis le bord de la route le long d’un mur entourant les bâtiments de l’organisation, ont indiqué des témoins. Des gardes ont ensuite ouvert le feu mais n’ont atteint personne.
“Il y a eu une attaque à la grenade dans la base hier soir, les explosions se sont produites près du mur mais n’ont fait aucun blessé puisqu’elles n’ont pas atteint les bâtiments”, a souligné un responsable local des Nations unies qui n’a pas souhaité être identifié.
Mohamed Jama, qui habite près de la base, a assisté à la fin de l’incident.
“J’ai vu deux hommes courir dans la rue derrière ma maison après avoir jeté les grenades, les gardes des Nations unies postés dans le mirador ont ouvert le feu mais apparemment personne n’a été blessé”, a-t-il dit.
“Les grenades ont explosé près de la route principale menant à l’aéroport, tout près du mur de la base des Nations unies”, a-t-il ajouté.
L’attaque n’a pas été revendiquée mais les rebelles islamistes shebab qui se revendiquent d’Al-Qaïda mènent régulièrement des actions de guérilla à Mogadiscio depuis qu’ils en ont été délogés en août sous la pression du gouvernement de transition (TFG) et de la force de l’Union africaine (Amisom) qui le soutient.
“Ce n’est pas la première attaque de ce genre, il y a eu plusieurs attaques à la grenade ciblant la base des Nations unies ces dernières années”, a souligné Abdirisak Ali, un autre habitant vivant près des bâtiments de l’organisation.
“Ils n’ont en fait pas pu s’approcher de la base et ont donc dû jeter les grenades depuis une certaine distance”, a-t-il précisé.
La Somalie, en état de guerre civile et sans gouvernement effectif depuis 1991, est un des pays les plus dangereux pour les humanitaires. Trois provinces somaliennes sont encore en état de famine et les organisations humanitaires sont la cible d’attaques fréquentes.

AFP

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments