mercredi, août 4, 2021
AccueilNon classéAfrique du Sud: des biens de Julius Malema mis aux enchères à...

Afrique du Sud: des biens de Julius Malema mis aux enchères à la demande du fisc

Afrique du Sud: des biens de Julius Malema mis aux enchères à la demande du fisc
Une partie des biens de l’ex-chef de file des jeunes de l’ANC Julius Malema, exclu l’an dernier du parti au pouvoir en Afrique du Sud, seront mis aux enchères vendredi à Polokwane (nord) à la demande du fisc, a-t-on appris jeudi auprès de cette administration.
“Nous avons une décision de justice et nous sommes maintenant engagés dans une mise aux enchères des biens pour recouvrer les sommes dues”, soit plus de 18 millions de rands plus les intérêts (plus de 1,5 million d’euros), a indiqué à l’AFP Adrian Lackay, porte-parole du fisc sud-africain (SARS).
“Son domaine agricole ne sera pas mis aux enchères demain” vendredi, a-t-il précisé.
Cette séance d’enchères sera publique et doit se tenir des les locaux des huissiers de justice de Polokwane à 11h00 (09h00 GMT), sans que le fisc ne sache combien d’argent il en retirera.
Ces enchères ne vont pas couvrir la dette de Malema et “c’est pour cela que nous avons une requête en saisie qui doit passer en justice mercredi prochain à Pretoria”, a précisé M. Lackay.
La direction des impôts a commencé à s’intéresser aux déclarations de M. Malema fin 2009 et avisé l’intéressé qu’il n’était pas en règle.
Des explications contradictoires ont été fournies en retour par M. Malema concernant les dons anonymes reçus sur un fonds familial Ratanang, puis une procédure de redressement proprement dite a démarré en mars 2012.
Le fisc réclame 16 millions de rands plus intérêts pour la période 2005-11 et 2 millions de rands pour 2011, selon la saisine des avocats du fisc.
Le jeune tribun populiste avait proposé de faire un emprunt et de verser 4 millions de rands pour apurer sa dette pour 2005-11 mais le fisc a fait la sourde oreille, lassé des incohérences de ce contribuable politiquement sensible.
L’administration a refusé de transiger, considérant que Julius Malema était techniquement insolvable et estimant qu’il était dans son intérêt de saisir ses biens.
Exclu en avril 2012 de l’ANC, “Juju”, 31 ans, a bataillé l’an dernier pour récupérer son poste de président de la Ligue de jeunesse et empêcher la réélection du président Jacob Zuma, son ancien mentor, à la tête de l’ANC, mais en vain.
Il est aussi inquiété par la justice qui lui reproche son implication dans des marchés publics truqués dans sa province natale du Limpopo (nord), dont la gestion est tellement désastreuse qu’elle a été mise sous tutelle de l’Etat depuis Noël 2011. L’affaire doit revenir devant le juge le 23 avril. 

AFP 

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments