samedi, octobre 23, 2021
AccueilNon classéAfrique du Sud: une nouvelle grève dans une mine d'or

Afrique du Sud: une nouvelle grève dans une mine d'or

Afrique du Sud: une nouvelle grève dans une mine d'or

Une nouvelle grève sauvage a éclaté jeudi soir dans une mine d’or sud-africaine, un site du groupe AngloGold Ashanti employant environ 5.000 personnes près d’Orkney, à 170 km au sud-est de Johannesburg, ont annoncé direction et syndicat vendredi.

“Les travailleurs de l’une de nos mines à Kopanang, en Afrique du Sud, se sont mis en grève. Ca a commencé hier soir (jeudi) et ça continue aujourd’hui (vendredi)”, a indiqué à l’AFP le porte-parole du groupe sud-africain Alan Fine.

“C’est une grève sauvage”, a-t-il souligné, ajoutant que la direction n’avait reçu aucune revendication.

“Nous nous attendons à avoir des informations, sans doute durant la journée, des représentants des travailleurs qui sont en grève”, a-t-il précisé.

“La grève chez AngloGold a débuté la nuit dernière au puits K, après une assemblée générale des travailleurs, et ils disent qu’ils sont formellement en grève. Ils demandent 12.500” rands (1.700 euros) par mois, a indiqué à l’AFP Lesiba Seshoka, porte-parole du Syndicat national des mineurs (NUM, majoritaire).

“Ce sont des membres du NUM”, a-t-il précisé.

“La grève n’était pas attendue. Nous ne l’attendions pas, mais je crois que d’une manière ou d’une autre nous devons nous attendre à des mouvements similaires, en particulier après le précédent qui a été créé à Marikana quand Lonmin a accédé aux revendications” des salariés.

Un accord a été trouvé mardi à la mine de platine de Marikana (nord), exploitée par le groupe britannique Lonmin, après six semaines d’une grève sanglante.

Les mineurs n’y ont pas obtenu les 12.500 rands qu’ils réclamaient, mais ils ont arraché des augmentations de salaire allant de 11 à 22%, et la profession craint que les salariés d’autres mines cessent également le travail pour réclamer eux aussi une paie plus importante.

AngloGold Ashanti est le troisième producteur mondial d’or. La mine de Kopanang représente 7% des opérations du groupe, avec 307.000 onces d’or extraites en 2011, selon le site de la compagnie.

Alors que de nombreuses mines sud-africaines sont touchées par des mouvements sociaux depuis début août, la grève de Kopanang est la première déclenchée depuis l’accord de Marikana. Une autre mine d’or, celle de KDC West, exploitée par le groupe Gold Fields à Carletonville (70 km au sud-ouest de Johannesburg), est paralysée par un mouvement social depuis près de deux semaines.

Mais, contrairement au platine, les mines d’or ont un accord de branche, qui lie patronat et syndicats jusqu’en juin 2013. 

AFP 

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments