samedi, septembre 25, 2021
AccueilNon classéGuinée: le président de la commission électorale annonce sa démission

Guinée: le président de la commission électorale annonce sa démission

Guinée: le président de la commission électorale annonce sa démission

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) de Guinée, Loucény Camara, contesté par l’opposition qui l’accuse d’être proche du pouvoir, a annoncé mercredi sa décision de démissionner de son poste à la prochaine réogarnisation de la Céni.

“J’ai décidé de saisir ma centrale syndicale (…) pour que, à l’occasion de la recomposition de la Céni, elle désigne un autre membre de la centrale syndicale à ma place”, a affirmé M. Camara dans une déclaration diffusée par la télévision publique guinéenne.

“Je viens d’en informer M. le président de la République (Alpha Condé). Je voudrais, par ce geste, permettre l’avancée du processus électoral (…) En attendant la mise en place d’une nouvelle Céni et de son bureau, je continuerai à faire mon travail en toute conscience et en toute impartialité”, a-t-il ajouté.

Il n’a pas indiqué de date pour la recomposition de la Céni.

La semaine dernière, sept opposants membres de la commission électorale ont démissionné pour se conformer à la décision de leurs partis qui avaient appelé le 27 août tous leurs représentants à se retirer des institutions pour protester contre des violences à l’encontre de leurs militants.

Guinée: le président de la commission électorale annonce sa démission

En plus de la Céni, les représentants de l’opposition se sont retirés du gouvernement et du Conseil national de transition (CNT), faisant office de Parlement.

Loucény Camara était accusé par des opposants d’être un proche du président Condé et ils avaient appelé à sa démission, estimant qu’il ne pouvait organiser des élections impartiales.

Certains voyaient en lui un point de blocage dans le processus pour des législatives initialement prévues au plus tard six mois après l’investiture du président Alpha Condé le 21 décembre 2010 mais qui ont été sans cesse repoussées.

Les dernières législatives guinéennes remontent à juin 2002, à l’époque du régime du président Lansana Conté, décédé en décembre 2008 après 24 ans au pouvoir. 

AFP 

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments