dimanche, juillet 14, 2024
AccueilNon classéMalawi: la présidente veut la vérité sur ceux qui ont tenté de...

Malawi: la présidente veut la vérité sur ceux qui ont tenté de l'écarter

Malawi: la présidente veut la vérité sur ceux qui ont tenté de l'écarter
La nouvelle présidente du Malawi Joyce Banda a annoncé vendredi la constitution d’une commission d’enquête sur la tentative présumée de coup d’Etat et de complot pour l’écarter du pouvoir à la mort de son prédécesseur Bingu wa Mutharika, début avril. « A la demande de l’opinion, j’ai décidé de mettre immédiatement sur pied une commission chargée d’enquêter sur les circonstances et les intentions autour de cette tentative de coup d’Etat présumée », a-t-elle indiqué, dans une allocution pour l’ouverture du débat budgétaire, retransmise à la radio publique.
Elle a promis de « tenir le pays informé du résultat de l’enquête, et selon ce résultat, des mesures appropriées seront prises pour en tirer les leçons ».
Conformément à la Constitution malawite, la vice-présidente Joyce Banda, 62 ans, a succédé le 7 avril à M. Mutharika deux jours après sa mort.
Mais des proches de Mutharika ont cherché à l’écarter parce qu’elle était passée à l’opposition depuis fin 2010, après avoir été exclue du parti gouvernemental.
Plusieurs ministres se sont notamment réunis à deux reprises pour voir comment Peter Mutharika, le frère du président et alors ministre des Affaires étrangères, pourrait succéder au défunt.
Mme Banda a également annoncé une enquête sur la mort de M. Mutharika afin d' »en établir les cause et de vérifier les soins médicaux dont il a été l’objet au moment de sa mort, ainsi que le rôle joué par différentes personnes pendant et après la transition ».
Finalement intronisée après quelques pressions diplomatiques, Joyce Banda a depuis appelé à la réconciliation, tout en écartant du pouvoir les proches de son prédécesseur. Elle hérite d’une situation économique catastrophique.

AFP

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments