mercredi, juillet 6, 2022
AccueilNon classéMauritanie: Aqmi veut échanger un Allemand otage au Nigeria

Mauritanie: Aqmi veut échanger un Allemand otage au Nigeria

Mauritanie: Aqmi veut échanger un Allemand otage au Nigeria
Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a annoncé mercredi dans un communiqué et une vidéo détenir un ingénieur allemand qu’elle veut échanger contre une “femme musulmane” emprisonnée en Allemagne et victime de “supplices”, rapporte l’agence privée mauritanienne en ligne ANI. “Nous vous informons que votre compatriote Edgard Fritz Raupach est prisonnier des combattants d’Aqmi. Nous vous demandons en conséquence de remettre en liberté la soeur +Oum Seiv Al-Islam-Al-Ansariya+ (Félis Lowitz, son nom d’origine avant sa conversion à l’Islam) et de lui accorder compensation pour les préjudices subis”, indique le communiqué d’Aqmi publié par l’Agence Noukchott information.
L’agence ANI a toujours publié des communiqués et déclarations d’Aqmi sans jamais être démentie.
Le lieu de la détention de la “femme musulmane” n’a pas été précisé par l’organisation qui met en garde contre toute tentative de libération de Edgard Fritz Raupach par la force.
Aqmi affirme que le détenu allemand “subira le même sort que l’Italien et le Britannique” abattus par leurs ravisseurs lors d’une opération des forces de sécurité nigériannes le 8 mars pour les libérer à Sokoto (extrême nord-ouest du Nigeria) où étaient détenus ces deux otages enlevés en mai 2011.
ANI indique également qu’Aqmi a diffusé une vidéo contenant un appel de l’otage allemand.
Dans ce document, Aqmi demande à “ses parents (ceux de l’otage allemand), à ses amis et à l’opinion publique allemande” de sensibiliser Berlin pour “mettre fin aux supplices subis par notre soeur musulmane (Oum Seiv Al-Islam-Al-Ansariya) dont la libération pourra seule” lui sauver la vie.
Selon ANI, le ressortissant allemand, enlevé le 25 janvier au Nigeria, est un ingénieur qui travaillait dans une société de construction en activité à Kano, dans le nord du Nigeria.
Dans la vidéo publiée par ANI et visionnée par l’AFP, l’otage a les mains liées derrière le dos. Il porte un tee-shirt et est entouré de ses ravisseurs en armes et les visages masqués.
Il décline son identité et appelle le gouvernement allemand à lui sauver la vie.

AFP

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments