dimanche, juin 20, 2021
AccueilNon classéDes blogueurs égyptiens pressentis pour le Nobel félicitent la lauréate yéménite

Des blogueurs égyptiens pressentis pour le Nobel félicitent la lauréate yéménite

Des blogueurs égyptiens pressentis pour le Nobel félicitent la lauréate yéménite
cybermilitants égyptiens Waël Ghonim et Esraa Abdel Fattah, dont les noms ont circulé pour le prix Nobel de la paix 2011, ont félicité vendredi l’une des trois lauréates du prix, la Yéménite Tawakkol Karman, pour sa “victoire méritée”. Le Nobel de la paix a été conjointement attribué vendredi à deux Libériennes, la présidente Ellen Johnson Sirleaf et la militante Leymah Gbowee, et à Tawakkol Karman.
“Félicitations à Tawakkol Karman pour sa victoire méritée au Nobel, en tant qu’Arabe je suis fier de sa victoire. Notre vrai prix à tous, c’est que nos pays soient plus démocratiques et plus respectueux des droits de l’Homme”, a écrit Waël Ghonim sur son compte Twitter.
“Félicitations à Tawakkol et aux femmes arabes pour leur victoire au Nobel de la paix. Je suis très fière pour les jeunes égyptiens et arabes rien que parce qu’ils ont été nommés. Que Dieu nous aide à réaliser pour l’Egypte encore plus qu’un prix”, a de son côté écrit Esraa Abdel Fattah, toujours sur Twitter.
Waël Ghonim est devenu un symbole de la contestation en Egypte après avoir été détenu pendant douze jours au cours de la révolte qui a renversé le président Hosni Moubarak en début d’année.

Des blogueurs égyptiens pressentis pour le Nobel félicitent la lauréate yéménite
A sa sortie de prison, il avait accordé une interview chargée d’émotion à une chaîne privée, qui avait touché des millions de personnes et fait de lui une icône. Il avait aussi révélé qu’il était l’administrateur de la page Facebook “Nous sommes tous Khaled Saïd”, qui a joué un rôle-clé dans le lancement du soulèvement.
Esraa Abdel Fattah avait, elle, créé en 2008 la page Facebook “6 avril” en soutien à un mouvement ouvrier et pour réclamer des réformes politiques et économiques. La page, devenue un mouvement, a contribué à lancer la contestation qui a fait chuter M. Moubarak le 11 février.

DIASPORAS-NEWS —AFP

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments