samedi, septembre 25, 2021
AccueilNon classéUne nourrice raconte les violences subies chez un des fils Kadhafi

Une nourrice raconte les violences subies chez un des fils Kadhafi

Une nourrice raconte les violences subies chez un des fils Kadhafi
Allongée sur un lit dans la section des grands brûlés de Tripoli, une nourrice éthiopienne a raconté jeudi à l’AFP avoir été battue et gravement brûlée alors qu’elle travaillait pour Hannibal Kadhafi, le fils du dirigeant libyen en fuite, et sa femme. Shweyga Mullah, 30 ans, a reproché à l’épouse de Hannibal, Aline Skaf, une mannequin libanaise pour lingerie déjà accusée d’actes violents, de l’avoir brûlée au troisième degré avec de l’eau bouillante à deux reprises.
"A cause de problèmes concernant l’habillement des enfants, elle a subi tout cela", explique le Dr Salah Errmih, à son chevet. Selon les médecins, les blessures, qui touchent 40% du corps de la jeune femme, pourraient mettre des années à guérir.
Shweyga Mullah a narré son calvaire qui a laissé d’importants stigmates sur son crâne, son visage et sa poitrine.
"Je ne pouvais pas m’échapper, il y avait beaucoup de gardes", a-t-elle déclaré, alors qu’un médecin a raconté son parcours, depuis Addis Abeba où l’ambassade libyenne lui a proposé un travail dans une résidence en bord de mer près de Tripoli.
Il y a environ trois mois elle a été transférée en secret dans un hôpital par l’un de ces gardes qui a demandé aux médecins de "la soigner" et de "ne rien dire".
"Elle a eu toutes les complications que vous pouvez imaginer", a affirmé un autre médecin qui la suit, avant d’ajouter: "des blessures importantes ont été négligées".
Aujourd’hui Shweyga Mullah a dit ne désirer qu’une chose: être soignée, rentrer à Addis Abeba pour voir sa mère et obtenir réparation en justice.
"Je veux qu’elle soit jugée devant la loi", a-t-elle lancé.
En 2008, Hannibal et sa femme, alors enceinte, avaient été brièvement arrêtés dans un hôtel à Genève, accusés d’avoir maltraité des membres de leur personnel de maison, causant un grave incident diplomatique entre la Suisse et la Libye.
Le gouvernement algérien a annoncé qu’Hannibal avait traversé samedi la frontière avec l’un de ses frère, sa soeur et leur mère, fuyant devant l’avancée des rebelles libyens.
Aline Skaf et les deux enfants du couple se trouveraient également en Algérie.

Diasporas-News– AFP

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments