mercredi, décembre 8, 2021
AccueilNon classéSoudan: le Conseil de sécurité vote l'envoi de 4.200 Casques bleus à...

Soudan: le Conseil de sécurité vote l’envoi de 4.200 Casques bleus à Abyei

Soudan: le Conseil de sécurité vote l'envoi de 4.200 Casques bleus à Abyei
Cette force aura pour mandat, dans le cadre d’une opération de maintien de la paix, de surveiller et de vérifier le retrait des troupes de Khartoum d’Abyei, de même que de veiller au respect des droits de l’homme dans cette région située à la limite entre le Nord et le Sud-Soudan. Elle va également faciliter la distribution d’une aide humanitaire.
Les forces du gouvernement de Khartoum ont occupé Abyei le 21 mai et plus de 100.000 personnes ont depuis fui vers le Sud. Le gouvernement soudanais et le gouvernement du Sud-Soudan ont conclu un accord le 20 juin prévoyant la démilitarisation de ce territoire. Abyei est revendiqué à la fois par le Nord et le Sud-Soudan.
Le Conseil de sécurité s’est déclaré "très préoccupé par la situation actuelle dans la zone d’Abyei et par tous les actes de violence commis contre des civils en violation de la loi humanitaire internationale et de la loi sur les droits de l’homme, y compris les meurtres et les déplacements d’un nombre significatif de civils".
Le statut final d’Abyei est l’un des conflits qui doit encore trouver solution avant que le Sud ne déclare formellement son indépendance le 9 juillet. Celle-ci a été acquise aux termes d’un accord de 2005 qui a mis fin à une guerre civile responsable de quelque deux millions de morts.
L’ambassadeur du Soudan à l’ONU Daffa-Alla Elhag Ali Osman a indiqué que les forces de Khartoum se retireraient dès que les troupes éthiopiennes seraient déployées.
L’ambassadeur français à l’ONU Gérard Araud a qualifié quant à lui le mandat des Casques bleus de "robuste", soulignant que des enquêtes sur des violations des droits de l’homme seraient permises.
La résolution prévoit que la Force de sécurité intérimaire de l’ONU pour Abyei protègera les civils et "protègera la zone d’Abyei contre toute incursion par des éléments non autorisés".
Le Sud a organisé un référendum en janvier par lequel il a voté massivement pour faire sécession d’avec le Nord.
Abyei n’a pas pris part au référendum, les deux parties n’arrivant pas à se mettre d’accord sur qui était en droit de voter.
Le président soudanais Omar el-Béchir, de même que le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon et d’autres dirigeants internationaux vont prendre part à la cérémonie d’indépendance du Sud-Soudan le 9 juillet, a encore indiqué l’ambassadeur du Soudan.

Diasporas-News    — AFP

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments