Sidi Salmamine, ce poète !

Sidi Salmamine

On peut être français d’origine mauritanienne, habiter une banlieue qu’on dit « chaude », être un grand amateur de poésie et produire des recueils. C’est l’exploit que vient de réaliser Sidi Salmamine. En effet, l’habitant des Mureaux, dans les Yvelines,  n’est pas homme à pleurnicher sur son sort. Bien au contraire, il se sert des vicissitudes de la vie comme source d’inspiration. Il a déjà à son palmarès deux recueils de poèmes, Ensemble pour la vie (sorti en janvier 2018) et Le petit garçon bleu (paru en septembre de cette année). Deux livres disponibles sur toutes les plateformes (Amazon, Fnac) et aussi chez des libraires.

C’est que l’homme aime écrire et aime les belles lettres. Il a d’ailleurs une devise : « Pour votre santé, pratiquez une activité littéraire journalière ! » Si son premier recueil était, selon ses dires, « un essai pour savoir si j’étais éditable », il a réussi à convaincre la société Edilivre qui a accepté de travailler avec lui. Auteur de son époque, Salmamine parle de tout, sans tabou, mais avec espérance. Dans ses ouvrages de questionnement et de réflexion, l’auteur se penche sur des sujets profonds, évoque des thèmes universels dans un long prologue émaillé de courts poèmes. Il pose, par exemple, que chaque homme est bon, que nous ne devons pas l’oublier, même si parfois les apparences sont trompeuses ou les défauts criants. Il recommande de commencer tout d’abord par croire en soi, se connaître, afin d’apprécier au mieux les qualités de l’autre et pouvoir vivre sereinement ensemble. Il enjoint de fuir l’ignorance, de convoquer l’amour et la tolérance pour vaincre la haine, car lorsque l’on est en paix avec soi-même, on l’est également avec les autres.

Mais une question se pose néanmoins : la liberté peut-elle exister si elle est exempte d’égalité et de fraternité ? Et que signifient véritablement ces trois concepts ? Ainsi, les pensées de l’auteur s’égrènent, et il clôt ses œuvres  par l’histoire du petit garçon bleu, un parcours poignant contre les démons qui l’agitent. Mais celui-ci se battra toujours pour atteindre ses objectifs, pour relever la tête face aux vicissitudes de la vie et à la méchanceté des hommes.

Dans Ensemble pour la vie, l’auteur  explique : « Il y a des paramètres dans la vie. Il faut savoir choisir celui qui nous correspond le plus afin de pouvoir paramétrer le reste des paramètres ». Il y a trois choses dont on ne peut s’emparer dans la vie : l’amour, le rêve et la passion. L’amour est une surprise qui nous chavire, le rêve est un délire qui nous inspire, et la passion est un sourire à maintenir. » Cet ouvrage développe ces trois points d’une manière fine et complexe. Avec de belle rimes en prime !

Témoin oculaire de son temps, Sidi Salmamine croit en l’amour entre les humains pour un meilleur vivre ensemble. « C’est cela qui peut nous conduire à une société apaisée et respectueuse des différences », conclut-il.

Malick Daho pour Diasporas-News