lundi, février 6, 2023
AccueilSociétéTogo : Le permis de conduire exigé aux taxis-motos

Togo : Le permis de conduire exigé aux taxis-motos

Devant le nombre incalculable de décès liés aux accidents de la route, l’Etat togolais a décidé d’exiger à partir du 20 septembre 2019 un permis de conduire à tous les taxis-motos.

« Je constate que beaucoup d’usagers de la route ne passent pas le permis de conduire, déplore le ministre togolais de la sécurité et de la protection civile, Général Yark Damehame. Beaucoup d’accidents viennent du fait que l’usager ou l’intéressé ne connaît pas le code de la route. Donc nous allons donner jusqu’à fin septembre à chaque usager de la route pour faire l’effort de passer le permis de conduire ». Une décision radicale devant les cascades d’accidents dans les rues de Lomé. Il faut dire que le bilan à la fin du premier semestre de l’année est très lourd : 3178 accidents ont causé la mort de 354 personnes. L’objectif est donc de réduire drastiquement ce bilan macabre.

Une décision qui passe mal chez les nombreux taxis-motos pullulant à Lomé. En effet, si personne ne conteste la décision, tous trouvent le délai du 20 septembre trop court. A en croire les syndicats de motos-taxis, près de 400.000 motocyclistes circulent sur le territoire togolais.

Pour rappel, le phénomène des taxis-motos baptisé « Zémidjans » (emmène-moi vite, en langue Fon du bénin) est apparu au Togo en 1993. Organisé en service de transport commun. Depuis lors, ce mode de transport est entré dans les habitudes de la population et constitue pour la majeure partie de la population le moyen de déplacement le plus rapide.

Guy-Florentin Yameogo pour Diasporas-News

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments