vendredi, octobre 22, 2021
AccueilNon classéRDC: l'appel à la grève de Tshisekedi suivi dans ses fiefs, pas...

RDC: l'appel à la grève de Tshisekedi suivi dans ses fiefs, pas à Kinshasa

RDC: l'appel à la grève de Tshisekedi suivi dans ses fiefs, pas à Kinshasa
L’appel à la grève générale lancé en RD Congo à partir de lundi “et jusqu’à nouvel ordre” par l’opposant Etienne Tshisekedi, autoproclamé “président élu”, a été bien suivi dans ses fiefs de Mbuji-Mayi et Kananga (centre) mais pas dans la capitale Kinshasa. A Mbuji-Mayi, capitale de la province du Kasaï-Oriental, la grève a été “bien suivie. Des commerces sont restés fermés, il n’y avait pas une circulation intense comme d’habitude, beaucoup de piétons marchaient le long des routes”, a déclaré à l’AFP le président de la Société civile (regroupement d’ONG) de la province, Jean-Alexis Kasuasua.
“Le gouverneur (de la province) est sorti pour négocier avec des propriétaires de commerces pour qu’ils ouvrent mais ils n’ont pas pu travailler parce que leurs employés ne sont pas venus”, a-t-il ajouté, précisant que le même problème s’est posé au niveau d’établissements publics et privés.
La population a “vaqué paisiblement à ses occupations”, a pour sa part affirmé à l’AFP un collaborateur du gouverneur.
A Kananga, capitale du Kasaï-Occidental voisin, plusieurs écoles et établissements publics sont restés fermés, et “dans l’après-midi, les commerçants ont commencé à sortir et essayer de vendre un petit rien pour subvenir aux besoins de la famille”, a indiqué la Société civile du Congo (Socico).
En revanche, à Kinshasa, les transports ont fonctionné et les commerces étaient ouverts comme un lundi habituel, ont constaté des journalistes de l’AFP.
“Si nous faisons la grève, qu’allons-nous manger ? Le Congolais mange au jour le jour, faire une grève c’est nous tuer”, a expliqué à l’AFP Marie, une vendeuse d’oignons dans un quartier de la capitale.
Quant à Robert, un fonctionnaire, comme d’autres Kinois il n’avait pas entendu parler de l’appel à la grève. Il l’a appris en arrivant au travail, en voyant que “certains bureaux étaient restés fermés”.
Vendredi, Etienne Tshisekedi, âgé de 79 ans, qui s’est autoproclamé “président élu” après avoir rejeté les résultats de la présidentielle du 28 novembre 2011 qui le classait deuxième derrière le chef de l’Etat sortant et officiellement réélu Joseph Kabila, avait appelé à partir de lundi à une “grève générale sur l’ensemble du territoire national et jusqu’à nouvel ordre”.
A Mbuji-Mayi l’opposant a obtenu plus de 97% des suffrages, et à Kananga près de 96%, selon les résultats officiels de la Commission électorale nationale indépendante (Céni).
Il a toujours dénoncé de nombreuses irrégularités lors des scrutins présidentiel et législatif, qui se sont tenus le même jour. Des missions d’observations nationales et internationales de même que l’église catholique congolaise les ont également constatées.

AFP

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments