lundi, août 8, 2022
AccueilNon classéAfrique du Sud: report d'une enquête publique sur un contrat d'armes

Afrique du Sud: report d'une enquête publique sur un contrat d'armes

Afrique du Sud: report d'une enquête publique sur un contrat d'armes
Une enquête publique devant faire la lumière sur un contrat d’armes de plusieurs milliards de dollars entaché d’allégations de corruption en Afrique du sud a été ajournée lundi alors que le président Jacob Zuma devait venir témoigner.
Le président de la Commission a annoncé un report de deux semaines après une brève audience, le temps que des juges démissionnaires soient remplacés et que des documents militaires secrets soit classés.
L’enquête publique doit reprendre le 19 août.
La Commission examine des rétrocommissions qui auraient été versées à l’ANC, le parti au pouvoir,sur un contrat d’armement de 3 milliards de dollars signé en 1999. Plusieurs hommes d’affaires et politiques haut placés sont soupçonnés d’avoir touché des pots-de-vin.
Jacob Zuma doit apporter son témoignage, ainsi que l’ancien président Thabo Mbeki et plusieurs anciens ministres.
Cette affaire de contrat d’armement a déjà conduit en prison un ex-conseiller du président Zuma, Schabir Shaik (libéré début 2009) et impliqué le fabricant d’armes Thint, une filiale du groupe industriel français Thomson-CSF, devenu Thales.
Le travail de la commission, retardé pendant cinq mois, a été affecté par une série de démissions, y compris le départ de deux des trois juges originaux.
Le chef des juges Francis Legodi a en particulier jeté l’éponge la semaine dernière en évoquant des “raisons personnelles”, tandis qu’un enquêteur a fait de même en estimant que la Commission avait une “administration incompétente”.
L’affaire pourrait affecter l’image de l’ANC à moins d’un an des prochaines élections générales en Afrique du Sud.
afp

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments