lundi, septembre 20, 2021
AccueilNon classéCameroun: Paris appelle les Français à quitter le nord, les otages au...

Cameroun: Paris appelle les Français à quitter le nord, les otages au Nigeria

Cameroun: Paris appelle les Français à quitter le nord, les otages au Nigeria
Paris a appelé mercredi les Français qui se trouvent dans le nord du Cameroun à quitter cette région “au plus vite”, au lendemain de l’enlèvement de sept touristes français dont est soupçonné le groupe islamiste nigérian Boko Haram.
Le parquet de Paris a ouvert mardi soir une enquête préliminaire, confiée à la la Direction Centrale du Renseignement Intérieur (DCRI), sur l’enlèvement des Français Cameroun, a-t-on appris mercredi de source judiciaire. L’enquête a été ouverte pour “enlèvement en bande organisée en relation avec une entreprise terroriste”, a-t-on précisé.
Les sept Français dont quatre enfants, enlevés dans le nord du Cameroun et leurs ravisseurs, ont traversé la frontière et se trouvent désormais au Nigeria voisin, a annoncé mardi soir le gouvernement camerounais.
“Les ressortissants français qui se trouveraient actuellement dans l’extrême nord du Cameroun doivent impérativement se mettre en lieu sûr et quitter la zone au plus vite”, a demandé le ministère français des Affaires étrangères, qui n’était pas en mesure de donner une estimation du nombre de Français se trouvant dans la zone concernée. 
 Il s’agit du premier enlèvement de Français depuis le début de la guerre lancée par la France le 11 janvier au Mali pour déloger des groupes islamiques armés qui occupaient le nord du pays.

Cameroun: Paris appelle les Français à quitter le nord, les otages au Nigeria
“Nous estimons que c’est la secte Boko Haram qui a procédé à l’enlèvement, mais on n’a pas encore la signature”, a déclaré mercredi le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian, écartant un lien éventuel avec l’intervention française au Mali.
Le Nigeria n’a pas officiellement réagi aux informations sur la présence des ravisseurs et de leurs prisonniers sur son territoire.
Boko Haram (“l’éducation occidentale est un péché”, en langue haoussa), qui n’a jamais revendiqué jusqu’à présent d’enlèvements, affirme combattre pour la création d’un Etat islamique au Nigeria. Le groupe comprendrait plusieurs factions.  Les violences liées à Boko Haram et leur répression sanglante par les forces de l’ordre auraient fait quelque 3.000 morts depuis 2009.
De son côté, le quai d’Orsay a affirmé que “compte-tenu de l’engagement des forces françaises et tchadiennes au Mali, une vigilance accrue doit être observée par les Français se trouvant ou se rendant au Tchad”, tout proche du lieu de l’enlèvement des sept Français, membres d’une même famille.

Cameroun: Paris appelle les Français à quitter le nord, les otages au Nigeria
Plus largement, “les régions frontalières du Niger, du Sud-libyen, du Soudan et de la République Centrafricaine, ainsi que la région du Lac Tchad sont formellement déconseillées (zone rouge)”, selon le ministère.
Le groupe gazier français GDF Suez a confirmé mardi, dans un communiqué, “l’enlèvement d’un de ses collaborateurs avec sa famille”. Les Français étaient “expatriés au Cameroun à Yaoundé” et “se trouvaient en vacances dans le nord”.
Selon une source au parc animalier de Waza qui a demandé l’anonymat, “les touristes étaient allés visiter le parc hier (lundi). Ils ont dormi au campement touristique du parc d’où ils sont partis ce (mardi) matin”. “On est complètement en état de choc (…) Ils sont là bas… On n’a pas dormi”, a réagit la grand-mère maternelle de la famille, mercredi sur RTL.
“C’est une attente, c’est complètement cruel. Toutes les familles d’otages sont comme ça. Nous on voyait ça de loin avant, maintenant on est dedans”, a-t-elle ajouté.
Quelque 6.200 ressortissants français sont recensés comme vivant au Cameroun. La France est dans ce pays l’un des tout premiers investisseurs étrangers, avec une centaine de filiales et quelque 200 entreprises appartenant à des ressortissants français dans de multiples domaines (exploitation pétrolière, forestière, sucre, brasseries, cimenterie, téléphonie mobile, logistique, etc).
Ce nouvel enlèvement porte à quinze le nombre d’otages français à l’étranger, tous en Afrique de l’Ouest. Parmi eux, au moins six sont détenus par Aqmi au Sahel.
Selon Intel center media list, un centre américain de recherche spécialisé sur les questions de sécurité, la France est le pays occidental qui a le plus de ressortissants pris en otages dans le monde, devant les Etats-Unis avec neuf otages. 

AFP 

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments