vendredi, octobre 22, 2021
AccueilNon classéUn journaliste somalien décède de ses blessures à Mogadiscio

Un journaliste somalien décède de ses blessures à Mogadiscio

Un journaliste somalien décède de ses blessures à Mogadiscio

Un journaliste somalien grièvement blessé par balles est décédé des suites de ses blessures, ce qui porte à 17 le nombre de professionnel des médias tués en Somalie depuis le début de l’année, a-t-on appris auprès de proches et de collègues.

Mohamed Mohamud Turyare travaillait pour l’une des principales radios privées du pays, radio Shabelle. Il s’était fait tirer dessus par des hommes armés non identifiés le 21 octobre alors qu’il sortait d’une mosquée dans la capitale somalienne.

“Turyare est mort à l’hôpital de Medina de ses blessures la nuit dernière”, a annoncé Mohamed Bashir, un collègue, précisant que son état de santé s’était brusquement détérioré dans la soirée de dimanche.

“Les responsables de la radio prévoyaient de l’évacuer pour lui faire appliquer des soins médicaux hors du pays mais malheureusement, il nous a quitté, comme les autres amis que nous avons perdus avant lui,” a-t-il poursuivi.

“Turyare n’est plus là,” a confirmé un proche, Adan Molaim. “Mais nous attendons désespérément de voir le jour où ceux qui tuent d’innocents journalistes seront traduits en justice.”

Selon l’organisation de défense des médias Reporters sans frontières, la Somalie est le pays d’Afrique le plus meurtrier pour les journalistes. Les 17 professionnels des médias tués depuis le début de l’année ont soit été victimes de meurtre, soit ont péri dans des attentats.

La Somalie est sans gouvernement effectif et en état de guerre civile depuis la chute du président Siad Barre en 1991. L’absence d’Etat a favorisé l’émergence de chefs de guerre, de mouvements islamistes, de groupes de pirates et elle a renforcé les rivalités claniques. 

AFP 

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments