jeudi, février 22, 2024
AccueilNon classéIslam: Hollande pourfend "l'insondable bêtise" des destructeurs de patrimoine

Islam: Hollande pourfend "l'insondable bêtise" des destructeurs de patrimoine

Islam: Hollande pourfend

Le président François Hollande, inaugurant mardi le nouveau département des arts de l’Islam au Louvre, a dénoncé « l’insondable bêtise » des destructeurs de patrimoine, y voyant « une agression à l’égard de toutes les civilisations ».

Sans faire référence aux manifestations contre la vidéo « Innocence of muslims » qui a embrasé le monde musulman, M. Hollande a dénoncé « l’obscurantisme qui anéantit les principes et détruit les valeurs de l’islam, apportant la violence et la haine »

« Partout dans le monde -car c’est une agression à l’égard de toutes les civilisations-, quand le patrimoine est saccagé nous serons là pour lutter contre les groupes qui sont mus par l’insondable bêtise qui rend toutes les civilisations vulnérables », a dit le chef de l’Etat.

 Il a cité la destruction des mausolées de Tombouctou, qui étaient une « véritable richesse de l’humanité tout entière ».

Les islamistes occupant Tombouctou, dans le nord-ouest du Mali, y ont détruit l’été dernier des mausolées de saints musulmans situés dans l’enceinte de la plus grande mosquée de la ville, classée patrimoine mondial en péril.

Islam: Hollande pourfend

« L’honneur des civilisations islamiques est d’être plus anciennes, plus vivantes, plus tolérantes que certains de ceux qui prétendent abusivement aujourd’hui parler en leur nom », a-t-il dit, assurant qu' »ici en France, chaque fois qu’est mise en cause la dignité humaine, la liberté du droit d’expression, nous serons là ».

« Les civilisations ne sont pas des blocs qui s’ignoreraient, qui se heurteraient », a déclaré le président de la République voyant dans « les cultures de l’islam », « un univers multiple ». « Il n’y a pas une civilisation de l’islam mais des civilisations toutes raffinées, rayonnantes », a-t-il dit.

Le chef de l’Etat, avec à son côté sa compagne Valérie Trierweiler, a ensuite visité le nouveau département, en compagnie de la ministre de la Culture Aurélie Filippetti et du président-directeur du musée Henri Loyrette.

Il avait été précédé dimanche par l’ancien président Jacques Chirac, venu admirer la réalisation de ce projet qu’il avait lancé en 2001.

M. Hollande a salué ce « dernier épisode de la bataille » du Grand Louvre « lancée il y a plus de 30 ans par François Mitterrand », ainsi que « l’audace, l’obstination de tous les ministres de la Culture successifs », qui s’y sont attelés. Plusieurs d’entre eux étaient présents: Jack Lang, Renaud Donnedieu de Vabres, Christine Albanel et Jean-Jacques Aillagon.

Ce projet, « d’un coût de 100 millions d’euros, a été la plus vaste opération de mécénat jamais entreprise au Louvre », a-t-il souligné, assurant que « le mécenat continuera à être stimulé et encouragé, car c’est une chance pour notre pays ».

Il a cité le roi du Maroc, l’émir du Koweit, le sultan d’Oman, le président d’Azerbaïdjan, ainsi que le prince Al-Walid d’Arabie saoudite.

Le département réunit quelque 3.000 objets dans un écrin de béton noir surmonté d’une verrière, près de la Seine. 

AFP 

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments