vendredi, juin 25, 2021
AccueilNon classéKenya: 4 accusés de crimes contre l'humanité seront jugés devant la CPI...

Kenya: 4 accusés de crimes contre l'humanité seront jugés devant la CPI en 2013

Kenya: 4 accusés de crimes contre l'humanité seront jugés devant la CPI en 2013

Les procès devant la Cour pénale internationale (CPI) de quatre Kenyans accusés de crimes contre l’humanité pendant les violences post-électorales de 2007-2008 auront lieu en avril 2013, a annoncé lundi la Cour.

“Aujourd’hui, le 9 juillet 2012, la Chambre de première instance de la CPI a rendu deux ordonnances programmant l’ouverture des procès dans les deux affaires kenyanes respectivement aux 10 et 11 avril 2013”, a indiqué la CPI dans un court communiqué.

La chambre préliminaire de la CPI avait estimé le 23 janvier que les éléments de preuve recueillis par l’accusation étaient assez solides pour justifier un procès contre le candidat à l’élection présidentielle William Ruto, 45 ans, et le présentateur de radio Joshua Arap Sang, 36 ans, membres du camp du Premier ministre Raila Odinga et du Mouvement démocratique orange (ODM).

Le vice-Premier ministre Uhuru Kenyatta, 50 ans, également candidat à l’élection présidentielle, et Francis Muthaura, 65 ans, bras droit du président Mwai Kibaki, vont également être jugés par la CPI.

La Cour avait donc décidé de poursuivre deux membres de chacun des camps qui s’étaient affrontés au cours des violences qui avaient fait quelque 1.200 morts et plus de 600.000 déplacés après la réélection contestée du président Mwai Kibaki, et qui se partagent désormais le pouvoir.

Les quatre hommes font l’objet de citations à comparaître et se sont présentés libres à plusieurs reprises devant la Cour.

Les charges retenues contre deux autres kenyans, le chef de la police à l’époque des faits Mohammed Hussein Ali, 56 ans, proche du président Kibaki, et l’ancien ministre de l’Industrialisation Henry Kosgey, 64 ans, avaient été abandonnées.

Les magistrats avaient en effet estimé que les éléments de preuve présentés par le procureur n’étaient pas assez solides.

Le 12 juin, lors d’une audience destinée à préparer les procès, l’accusation et la défense s’étaient mises d’accord sur le fait que ceux-ci devaient être synchronisés autant que possible.

Ils avaient également assuré souhaiter fixer à mars 2013 l’ouverture des deux procès, juste après l’élection présidentielle, qui est prévue le 4 mars 2013.

Le Premier ministre kenyan Raila Odinga s’était ensuite déclaré favorable à la date de mars 2013 pour le procès de deux de ses rivaux à la prochaine élection présidentielle, y voyant une garantie de l’équité du scrutin.

Les opposants à M. Odinga avaient laissé entendre que ce dernier était favorable aux procédures en cours devant la CPI afin notamment de faire obstacle aux candidatures de MM. Kenyatta et Ruto, ses principaux adversaires déclarés.

Les quatre accusés avaient contesté la compétence de la Cour pour les juger mais leur requête et un appel consécutifs avaient été rejetés. 

AFP

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments