mardi, juin 25, 2024
AccueilNon classé10 à 15 ans de réclusion requis contre les six accusés somaliens...

10 à 15 ans de réclusion requis contre les six accusés somaliens du Ponant

10 à 15 ans de réclusion requis contre les six accusés somaliens du Ponant

Le parquet général a requis lundi des peines allant de dix à quinze ans de réclusion criminelle à l’encontre de six Somaliens jugés à Paris pour la prise d’otages du voilier Le Ponant en avril 2008.

« Ces six hommes que vous allez juger (…) ont mis gravement en péril des vies françaises, ils étaient prêts à les sacrifier pour obtenir de l’argent », a déclaré l’avocat général, Bruno Sturlese, devant la cour d’assises de Paris.

« Je vous demande de les juger pour le mal, la souffrance qu’ils ont faits » aux ex-otages, a-t-il ajouté, estimant qu’ils se sont rendus coupables d’une « action criminelle extrêmement grave ».

Les 30 membres d’équipage du luxueux trois-mâts avaient été pris en otages le 4 avril 2008 à l’entrée du Golfe d’Aden par une douzaine de pirates. Pendant une semaine, jusqu’à une trentaine d’hommes se sont relayés à bord du Ponant pour les garder, avant leur libération le 11 avril en échange d’une rançon de 2,15 millions de dollars versée par l’armateur, filiale du groupe CMA-CGM.

Les six accusés jugés à Paris depuis le 22 mai, âgés de 25 à 50 ans, avaient été interceptés à terre quelques heures plus tard par les forces spéciales françaises, dans un 4X4 où se trouvaient des armes et une partie de la rançon.

Ils encourent la réclusion criminelle à perpétuité mais « tous n’ont été que des exécutants », a estimé l’avocat général.

Il a requis la peine la plus lourde, 15 ans de réclusion, à l’encontre d’Ismaël Ali Samatar, 31 ans, le seul à reconnaître les faits qui lui sont reprochés.

Cet homme a joué « un rôle plus large » que les autres accusés, a estimé M. Sturlese. « Lui seul s’est engagé sur le chemin de l’amendement en admettant le caractère honteux de ce qu’il a fait » et en adressant aux ex-otages, parties civiles, des regrets qui « ont paru sincères ».

10 à 15 ans de réclusion requis contre les six accusés somaliens du Ponant

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments