dimanche, octobre 17, 2021
AccueilNon classéLa Mauritanie prête à "soutenir les efforts" pour sortir le Mali de...

La Mauritanie prête à "soutenir les efforts" pour sortir le Mali de la crise

La Mauritanie prête à

Saïd Djinnit, représentant du secrétaire général de l’ONU pour l’Afrique de l’Ouest qui a séjourné à Nouakchott samedi et dimanche, a affirmé avoir discuté de la situation au Sahel et au Mali avec le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, dans le cadre de ses rencontres avec les dirigeants ouest-africains.

“J’ai voulu ainsi m’enquérir de sa vision de la situation dans la sous-région, notamment au Mali, ainsi que des meilleurs moyens d’appuyer les efforts” de sortie de crise pour ce pays, et le président Ould Abdel Aziz “a exprimé sa disponibilité à soutenir les efforts entrepris en commun au profit du Mali”, a affirmé M. Djinnit dans une déclaration en arabe rapportée lundi par l’Agence mauritanienne d’information (AMI, officielle).

Ces efforts visent à “offrir à ce pays tous les moyens nécessaires pour faire face aux différents défis, particulièrement recouvrer l’unité territoriale du Mali et faire face à tous les dangers qu’il encourt du fait de l’extrémisme et du terrorisme dans le nord du pays”, autant de menaces “pour toute la sous-région”, a-t-il ajouté.

La Mauritanie n’est pas membre de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), qui mène une médiation pour résoudre la crise née du coup d’Etat militaire du 22 mars au Mali.Ce putsch a précipité la chute du nord du Mali, il y a deux mois, aux mains de divers groupes armés incluant des rebelles indépendantistes touareg et surtout des islamistes.

Saïd Djinnit “a évoqué avec les responsables gouvernementaux mauritaniens qu’il a rencontrés la tenue prochaine à Abidjan, à l’initiative de l’Union africaine (UA), d’une réunion de concertation sur la situation au Mali”, a indiqué le Bureau des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest (Unowa) dans un communiqué transmis à l’AFP, sans plus de détails sur cette rencontre.

L’UA, actuellement présidée par le chef de l’Etat béninois Thomas Yayi Boni, s’associe à la médiation menée par la Cédéao, que dirige le président ivoirien Alassane Ouattara.

La semaine dernière, M. Yayi Boni a plaidé pour une saisine du Conseil de sécurité de l’ONU en vue de la création d’une force militaire africaine d’intervention au Mali.

 

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments