mercredi, mai 25, 2022
AccueilNon classéDe Madagascar, un Allemand allié à Rhodia veut régner sur les terres...

De Madagascar, un Allemand allié à Rhodia veut régner sur les terres rares

De Madagascar, un Allemand allié à Rhodia veut régner sur les terres rares
En nouant une alliance avec le chimiste français Rhodia, acteur clé dans les terres rares, l’allemand Tantalus espère devenir l’un des premiers fournisseurs mondiaux de ces métaux stratégiques grâce à un gisement découvert à Madagascar. Les deux groupes ont annoncé lundi la signature d’une lettre d’intention réservant à Rhodia une exclusivité sur les métaux qui pourront être extraits de ce gisement situé dans la région d’Ampasindava, dans le nord-ouest de l’île.
Le groupe minier Tantalus, spécialisé dans la prospection, espère que ce gisement pourra “devenir l’un des plus grands hors de Chine”, alors qu’industriels et pays occidentaux cherchent à diversifier leurs approvisionnements face au monopole chinois et que les projets les plus ambitieux se multiplient dans ce domaine.
Selon la société spécialisée Asian Metal, qui a travaillé pour Tantalus, environ 400 projets existent hors de Chine, notamment en Australie, aux Etats-Unis ou au Canada, dont 7 à 8 seraient viables.
Tantalus dit espérer une production de 15.000 tonnes par an d’ici 12 à 18 mois, ce qui représente une valeur de 2 milliards d’euros aux prix du marché, selon lui. Ce chiffre est très élevé. A titre de comparaison, les quotas d’exportation de la Chine ont été fixés à environ 30.000 tonnes pour 2012.
Très convoitées, les terres rares sont un groupe de 17 métaux dont le lanthane, l’yttrium et le néodyme, indispensables à la fabrication des voitures électriques, des éoliennes, des écrans plats, des disques durs d’ordinateurs ou encore des lecteurs MP3.
Environ 95% de ces métaux sont extraits en Chine, qui a réduit ses quotas d’exportation pour maintenir les prix et forcer les entreprises à s’établir sur son territoire.
“Nous avons trouvé ce projet à Madagascar sur lequel les Russes avaient travaillé avant la chute de l’URSS”, raconte le patron de Tantalus, David Rigoll, dans un entretien à l’AFP. Tantalus “avait commencé à négocier avec des industriels chinois” mais a finalement conclu avec Rhodia, profitant de l’intérêt des industriels européens pour les sources hors de Chine, ajoute-t-il.
Selon cette entreprise cotée sur le marché libre à Francfort, le gisement a tout pour plaire. Comme en Chine, l’extraction s’annonce “facile et pas chère”, 130 millions de tonnes d’oxydes de terres rares étant renfermées dans des boues peu profondes, non radioactives et relativement concentrées, selon M. Rigoll.
D’après des forages exploratoires, le gisement est particulièrement riche en terres rares lourdes (20% environ), les plus recherchées.
Pour M. Rigoll, le gouvernement malgache “ne réalise pas sur quoi il est assis”. Il “ne s’y intéresse pas car il ne s’agit ni de pétrole, ni de diamants, ni d’or” et que la région est très isolée, à quatre heures et demie d’avion de la capitale, ajoute-t-il.
D’une étendue totale de 300 km2, la concession de Tantalus comporte plusieurs villages et 20 km2 de forêt primaire.
Spécialiste de la question chez TRU Group, Edward Enderson appelle à la prudence. “Il y a un certain effet de mode” dans le secteur, selon lui.
“Les marges incroyables ne pourront pas durer” et certains “ne pourront tout simplement pas vendre leurs produits” car il n’y a pas de marché organisé.
De son côté, Rhodia s’est félicité “d’une nouvelle étape dans la mise en oeuvre de sa stratégie de diversification de (ses) approvisionnements”.
La société a cependant d’autres fers au feu, selon une porte-parole, notamment un projet en Australie, et les métaux extraits par Tantalus “ne couvriront visiblement pas les besoins” du groupe, qui mise aussi sur le recyclage.
Rhodia, propriété du belge Solvay, revendique la position de numéro un mondial des produits à base de terres rares, fournissant notamment les fabricants de pots catalytiques et de lampes économes en énergie.

AFP

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments