mardi, juin 22, 2021
AccueilNon classéLe président sénégalais réserve à la Gambie sa première visite à l'étranger

Le président sénégalais réserve à la Gambie sa première visite à l'étranger

Le président sénégalais réserve à la Gambie sa première visite à l'étranger
Le nouveau président sénégalais Macky Sall, investi début avril, a réservé sa première visite officielle à l’étranger à la Gambie, où il est arrivé dimanche après-midi pour une visite de 24 heures, a constaté un journaliste de l’AFP. Le président Sall a été accueilli à l’aéroport par son homologue gambien Yahya Jammeh. Selon le ministère gambien des Affaires étrangères, cette visite doit permettre de renforcer les relations “déjà fortes” entre le Sénégal et la Gambie, pays enclavé en territoire sénégalais, hormis sa façade atlantique.
Au-delà de ce discours officiel, la question du conflit en Casamance, région du sud du Sénégal frontalière de la Gambie et en proie un conflit indépendantiste armé depuis trente ans, sera nécessairement abordé par les deux dirigeants.
Le Sénégal a par le passé accusé son voisin de soutenir la rébellion du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) dont les combattants se replient souvent en Gambie ou en Guinée-Bissau, autre pays frontalier au sud du Sénégal, après avoir mené leurs attaques contre l’armée sénégalaise.
“A moins que les deux dirigeants ne s’engagent dans des discussions franches, honnêtes et ouvertes sur la crise en Casamance, rien ne sortira” de leur rencontre, selon Alieu Coker, analyste politique gambien. De simples “engagements” pour la paix ne suffiront pas, ajoute-t-il: “ils devraient agir de façon visible”.
Dans un entretien à la télévision nationale la semaine dernière, le président Jammeh a affirmé que “la Gambie et le Sénégal étaient, par destinée, condamnés à vivre ensemble”.
“Nous n’avons jamais changé de politique à l’égard du Sénégal, car les Gambiens et les Sénégalais sont un même peuple et nous voulons maintenir une politique de coexistence pacifique”, a-t-il affirmé, ajoutant: “la Gambie est aussi stratégique pour le Sénégal que le Sénégal l’est pour la Gambie”.
La résolution de la crise en Casamance, qui a fait des milliers de victimes, est l’une des priorités de Macky Sall, grand vainqueur à la présidentielle du 25 mars du sortant Abdoulaye Wade, qui à son élection en 2000 avait promis de résoudre ce conflit en “100 jours”.

AFP

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments