mardi, août 3, 2021
AccueilNon classéUn attentat déjoué en Mauritanie grâce à une information française

Un attentat déjoué en Mauritanie grâce à une information française

Un attentat déjoué en Mauritanie grâce à une information française
Un attentat a été récemment déjoué en Mauritanie grâce à une information des services secrets français, a déclaré mardi devant l’Assemblée nationale le chef de la diplomatie française, Alain Juppé, en louant la coopération internationale dans la lutte contre le terrorisme. Pour améliorer cette lutte, il est nécessaire de “renforcer nos capacités de renseignement et d’information en liaison avec les services américains, européens, africains ou asiatiques”, a-t-il affirmé.
“Je peux citer un exemple: ce qui s’est passé en Mauritanie récemment où grâce à une information fournie par nos services un attentat a été déjoué”, a-t-il ajouté sans aucune autre précision sur la cible, le lieu ou la période à laquelle cette attaque était censée se produire.
Interrogé, l’entourage du ministre n’a pu dire immédiatement à quoi il faisait allusion.
Fin octobre, une source sécuritaire mauritanienne avait indiqué que l’armée mauritanienne avait tué, lors d’un raid le 20 octobre au Mali, un haut responsable d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) alors qu’il devait faire exploser des véhicules en Mauritanie dans une mission suicide.
Ce responsable, le Mauritanien Teyeb Ould Sidi Aly, considéré comme le “cerveau” d’attaques menées en Mauritanie depuis 2008, avait notamment commandé en février 2011 des opérations menées avec des véhicules bourrés d’explosifs visant le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, et l’ambassade de France à Nouakchott. Ces attentats avaient été déjoués par l’armée mauritanienne.
Dans ces deux affaires, aucune mention n’a été faite jusqu’à présent publiquement sur un éventuel rôle de la France pour aider la Mauritanie, même si les deux pays coopèrent étroitement depuis longtemps dans la lutte contre le terrorisme.
Aqmi retient en otages depuis la mi-septembre 2010 quatre Français enlevés à Arlit, dans le nord du Niger, et qui sont détenus aujourd’hui au Mali, selon Alain Juppé.

AFP

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments