mardi, octobre 26, 2021
AccueilNon classéTunisie: 1.600 listes candidates pour le scrutin du 23 octobre

Tunisie: 1.600 listes candidates pour le scrutin du 23 octobre

Tunisie: 1.600 listes candidates pour le scrutin du 23 octobre
Quelque 1.600 listes candidates ont été enregistrées en Tunisie et une centaine à l’étranger pour l’élection d’une assemblée constituante le 23 octobre, premier scrutin depuis la chute du régime Ben Ali en janvier, a-t-on appris lundi auprès de la commission électorale. "Nous aurons 1.600 listes pour la Tunisie, et une centaine pour les Tunisiens de l’étranger", a déclaré à l’AFP un responsable de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE), Larbi Chouikha. Au total, le nombre total de candidats avoisine les 10.000.
Le dépot des listes a été clos le 7 septembre.
Les listes candidates sont pour 55% des listes établies par les partis politiques et pour 45% des listes d’indépendants, a-t-il précisé, ajoutant que seules "quelques dizaines" de listes n’avaient pas obtenu la validation de l’ISIE.
La Tunisie compte 27 circonscriptions et il y a six circonscriptions pour les Tunisiens de l’étranger (deux en France, une en Italie, une en Allemagne, une pour l’Amérique du nord et une pour les pays arabes).
Depuis la chute du président Zine el Abidine Ben Ali, chassé du pouvoir le 14 janvier par un soulèvement populaire, 105 partis ont été légalisés en Tunisie.
Les Tunisiens sont appelés à élire le 23 octobre une assemblée constituante à la proportionnelle à listes bloquées et au plus fort reste. L’Assemblée comprendra 218 sièges, dont 19 réservés à la diaspora tunisienne.
"A partir de maintenant nous entrons en campagne pré-électorale", a souligné M. Chouikha, rappelant que l’interdiction de toute publicité politique entrait en vigueur ce lundi, afin que tous les candidats "soient placés sur un pied d’égalité".
"J’en appelle à la responsabilité et au sens civique de tous", a-t-il dit, alors que l’interdiction de la publicité mécontente les partis les plus riches.
"Du 15 au 30 septembre, un représentant par liste sera convié à venir enregistrer un message électoral de 3 minutes et la campagne officielle débutera le 1er octobre sur les chaînes et radios publiques tunisiennes", a expliqué M. Chouikha.
L’interdiction de la diffusion des sondages politiques, qui devait également entrer en vigueur le 12 septembre, a été repoussée au 1er octobre, a-t-il précisé, après des discussions avec les instituts de sondages qui se sont emparés de ce nouveau marché après la chute du régime autoritaire.

Diasporas-News — AFP

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments