mardi, juin 22, 2021
AccueilNon classéComores: au moins 30 morts et 50 rescapés dans un naufrage

Comores: au moins 30 morts et 50 rescapés dans un naufrage

Comores: au moins 30 morts et 50 rescapés dans un naufrage
Au moins 30 personnes sont décédées dans le naufrage d’un boutre dans la nuit de lundi à mardi au sud de l?île de la Grande-Comore, a annoncé le chef du Centre des opérations de secours et de protection civile (Cosep). Le naufrage du Madjiriha s?est produit vers 03H00 en face du village de Chindini, à l?extrême sud de l?île. Le bateau avait quitté la capitale Moroni en fin d?après-midi pour rallier une autre île de cet archipel de l’océan Indien, Anjouan.
"Pour l?instant, le bilan s?élève à 30 morts, 50 rescapés", a déclaré le colonel Mouigni Daho, joint au téléphone par l?AFP.
De son côté, le coordinateur des secours du Croissant Rouge comorien, Arfachad Salim a avancé le nombre de 61 rescapés.
"Le nombre de morts pourrait augmenter (…), il ne faut pas exclure que des passagers soient coincés à l?intérieur du bateau", a-t-il déclaré à l?AFP.
Les recherches se poursuivaient mardi après-midi: des plongeurs devaient inspecter l’intérieur du boutre "si l?état de la mer le permet", a indiqué le responsable du Croissant rouge.

Comores: au moins 30 morts et 50 rescapés dans un naufrage
Plusieurs blessés graves ont été acheminés vers le Centre hospitalier régional El-Maarouf de Moroni tandis que des blessés légers étaient pris en charge par les centres de santé des localités voisines, notamment Foumbouni et Ouzioini.
Les causes du naufrage n?étaient pas encore établies avec certitude mais selon Arfachad Salim, "le bateau a heurté un gros rocher et s?est retourné" alors qu?il tentait de se rapprocher de la côte à la suite d?une avarie de moteur.
L?audition du commandant de bord, qui figure parmi les rescapés, devrait permettre de déterminer les circonstances exactes de la catastrophe.
Les naufrages d’embarcations sont assez courants aux Comores, notamment en raison de conditions de navigation souvent difficiles.
Très régulièrement, les victimes sont des candidats à l’immigration clandestine qui tentent depuis Anjouan de gagner la quatrième île géographique de l’archipel, le département français de Mayotte.

Diasporas-News — AFP

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments