lundi, septembre 20, 2021
AccueilNon classéPrésidentielle à Sao Tomé: Pinto da Costa face à Evaristo, un vieux...

Présidentielle à Sao Tomé: Pinto da Costa face à Evaristo, un vieux rival

Présidentielle à Sao Tomé: Pinto da Costa face à Evaristo, un vieux rival
Selon ces "résultats provisoires" de la Commission électorale nationale (CEN), Pinto da Costa arrive en tête du 1er tour avec 35,82% (BIEN 35,82%) devant Evaristo de Carvalho qui a recueilli 21,82% des suffrages avec 12.767 voix.
61.344 des quelques 92.000 électeurs ont voté soit un taux de participation de 66,22%, selon les chiffres "officiels provisoires" communiqués en fin de journée par la Commission électorale nationale (CEN) et qui doivent être validés par la Cour constitutionnelle.
L’ancienne Premier ministre Maria das Neves est arrivée en troisième position avec 14,03% (8.208 voix), a encore indiqué la CEN.
Selon les chiffres, Delfim Neves, vice-président du Parti de convergence démocratique (PCD) et soutenu aussi par le Mouvement démocratique force du changement-parti libéral (MDFM-PL) arrive quatrième avec 13,89% (8.127 voix), l’ancienne ministre de la Défense Elsa Pinto cinquième avec 4,55% (2.661).
Suivent le journaliste devenu hommes d’affaires, Aurelio Martins avec 4,15% (2.431), Filinto Costa Alegre (4,14%, 2420 voix), Jorge Coelho (0,64%, 375 voix), Helder Barros (0,63%, 369 voix) et Manuel de Deus Lima (0,35%, 204 voix).
"Le 2e tour sera le 7 août. La campagne électorale pour la deuxième tour devrait commencer le 27 juillet et va durer jusqu’au 5 août. Le 6 août sera le jour de réflexion et le 7 août le jour de l’élection du nouveau président de la République", a affirmé Joao Ramos, porte-parole de la CEN.
En outre, la CEN a décidé de ne pas organiser d’élections dans les trois villages de Milagrosa, Capela, et Santa Catarina (moins de 5.000 habitants au total) qui avaient boycotté le scrutin pour protester contre leurs conditions de vie.
"La CEN a constaté que la réalisation des élections n’auraient aucun impact sur les résultats", a-t-il précisé.
Manuel Pinto da Costa a dirigé Sao Tomé en maître absolu pendant 15 ans sous l’ère du parti unique jusqu’en 1990. Membre fondateur du Mouvement de libération de Sao Tomé-et-Principe (MLSTP), il se présentait en candidat libre.
Il a su incarner la stabilité, dans un pays plutôt versé dans l’instabilité -avec 18 Premiers ministres depuis l’avénement de la démocratie en 1990- ainsi que la lutte contre la corruption, deux des principaux fléaux qui minent le développement de l’un des pays les plus pauvres au monde.
S’il part favori, Pinto da Costa sait toutefois qu’il a déjà été battu deux fois dans les urnes lors des présidentielles de 1996 et 2001 (il ne s’était pas présenté en 2006).
Evaristo Carvalho, 70 ans, est une vieille connaissance de Pinto da Costa. Il a été deux fois Premier ministre, la première fois sous Miguel Trovoada, le premier président de l’ère démocratique, adversaire historique de Pinto da Costa après avoir été son ancien Premier ministre. La seconde fois était sous l’actuel président Fradique de Menezes, qui avait battu Pinto da Costa à la présidentielle de 2001.
Aujourd’hui, Evaristo défend les couleurs de l’Action démocratique indépendante (ADI) vainqueur des législatives d’août 2010 et parti du Premier ministre Patrice Trovoada, fils de… Miguel Trovoada.
L’archipel vit une crise financière presque permanente et son budget est alimenté à 80% grâce à l’aide internationale.
C’est l’un des rares pays du golfe de Guinée à ne pas avoir encore exploité du pétrole, mais des sources économiques et diplomatiques estiment qu’en 2014 la production de premiers barils de brut pourrait démarrer.

Diasporas-News — AFP

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments