Tidjane Thiam, le patron de Credit Suisse, démissionne

Tidjane Thiam démissionne du poste de directeur général de Credit Suisse

Le patron du groupe bancaire était fragilisé depuis plusieurs mois par un scandale de filatures. Il sera remplacé par Thomas Gottstein, qui dirige actuellement la filiale helvétique de Credit Suisse.

Il était sur la sellette depuis qu’au début de l’automne, une rocambolesque affaire d’espionnage avait secoué le Credit Suisse. Tidjane Thiam, le directeur général franco-ivoirien de la banque helvétique, a finalement dû se résoudre à démissionner. L’établissement l’a annoncé, vendredi 7 février, à la première heure. Il quittera ses fonctions le 14 février, après la présentation des résultats annuels de la banque, et sera remplacé par Thomas Gottstein, patron de la filiale helvétique de Credit Suisse.

Le sort de Tidjane Thiam, 57 ans, a été scellé à l’issue d’une réunion du conseil d’administration, jeudi, qui s’est tenue alors que la banque est éclaboussée depuis septembre par une affaire à rebondissements impliquant la filature d’anciens cadres de l’institution.

Suicide d’un détective privé

L’affaire éclate au grand jour lorsque la presse suisse révèle, en septembre, qu’Iqbal Khan, ancien directeur de la gestion de fortune internationale de Credit Suisse, passé chez le concurrent UBS, a déposé plainte pour « contraintes et menaces ». Alors qu’il circulait en voiture à Zurich, il pense être suivi, s’arrête pour prendre en photo la plaque d’immatriculation de l’auteur de la filature, qui descend et en vient aux mains. L’homme s’avère être un employé d’une agence de détectives, mandaté par le Credit Suisse. Le groupe a monté cette opération, redoutant qu’Iqbal Khan, banquier star, ne débauche d’ex-collaborateurs voire des clients.