dimanche, janvier 29, 2023
AccueilSociétéReconversion : Comment Taribo West est devenu pasteur

Reconversion : Comment Taribo West est devenu pasteur

À 47 ans, l’ancien défenseur axial des Super Eagles du Nigeria mais aussi de l’AJ Auxerre, de l’Inter Milan et du Milan AC a trouvé sa voie. Taribo West a voué sa vie à Dieu et est devenu pasteur pentecôtiste.

Au Nigeria, les prêches de Taribo West attirent… Il suffit de se rendre au Shelter in the Storm Miracles, l’église fondée par l’ex-footballeur en Italie au début des années 2000 et relocalisée au Nigeria, pour s’en convaincre. Là-bas, Taribo West officie et dirige sa communauté évangélique dans sa villa personnelle d’Ikeja, la capitale administrative de l’Etat de Lagos. Et c’est dans sa cour intérieure, qui peut accueillir une cinquantaine de personnes, qu’il prêche. Il lui arrive aussi d’évangéliser dans la rue pour toucher plus d’âmes.

La foi, Taribo West l’avait et la démontrait déjà alors qu’il était footballeur. Ne faisait-il pas peur à ses coéquipiers avec ses prières extravagantes avant les matches ? Depuis qu’il s’est retiré des terrains de football en 2008 après une dernière pige dans le club iranien de Paykan Téhéran FC, celui qui était surnommé Tahiti Bob en référence à ses coiffures extravagantes et de couleurs vertes, parle de sa foi. À l’en croire, tout a véritablement commencé en 1998 à la suite d’une visite surprise de sa sœur évangéliste Patience chez lui à Milan. « J’ai ouvert la porte et avant d’avoir eu la chance de lui dire que j’étais content de la voir, elle m’a dit : « tu dois être fort pour vivre dans une telle maison ». Pour elle, ma maison avait une mauvaise aura et elle m’a demandé quels genres de rituels j’avais exécuté…J’étais irrité et si elle n’avait pas été ma sœur, je l’aurais expulsée. Pis, sa sœur lui a révélé ressentir toutes sortes d’énergies occultes et a confié voir dans sa maison deux chiens blanc et noir se battre. Puis, Patience est restée dans la maison de son frère et a prié pour sa conversion. À son retour de l’entraînement, Taribo West s’entend encore dire par sa sœur qu’elle avait fait un rêve de pureté et que Dieu appelait le footballeur loin de son mode de vie diabolique. « J’ai réalisé que j’avais besoin de l’aide de Dieu ». Et c’est durant une prière que Patience révélera à Taribo West : « le Seigneur me dit que tu deviendras pasteur ».

Depuis sa reconversion donc, l’ancien footballeur ne cesse de s’attaquer au diable.  « Pendant que je jouais encore, quand j’étais ignorant, j’avais l’habitude d’obtenir de certains maloum et babalawos (médecins traditionnels) des charmes pour nous. Parfois, ça marchait, parfois ça ne marchait pas. Il y a quelques entraîneurs qui sont connectés à des magiciens africains et des devins du Sénégal, du Burkina Faso, du Congo ou même du Nigeria… Je l’ai vu, je l’ai vécu. Je me trouvais avec les joueurs qui ont utilisé et je l’ai utilisé ».

Puissant physiquement et redoutable défenseur sur les prés, Taribo West totalise 47 matches disputés avec les Super Eagles du Nigeria et la génération Jay Jay Okocha, Nwankwo Kanu, Celestine Babayaro, Sunday Oliseh, Obafemi Martins. Avec l’Inter Milan, il a en 1998 soulevé la Coupe UEFA. Il a également parcouru plusieurs pays (France, Italie, Allemagne, Serbie, Iran) grâce au football et a été l’un des grands artisans de la victoire nigériane aux Jeux Olympiques d’Atlanta en 1996.

Après avoir lutté sur les terrains de football avec les attaquants donc, Taribo West, le besogneux, s’attaque désormais au diable. Sacré défenseur !

Guy-Florentin Yameogo, paru dans le Diasporas-News de Mai 2021

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments