mercredi, mai 29, 2024
AccueilCulturePrix Houphouët-Boigny – UNESCO pour la recherche de la paix : Abiy...

Prix Houphouët-Boigny – UNESCO pour la recherche de la paix : Abiy Ahmed Ali, 30è lauréat

Après l’effort, la récompense. Via un tweet rendu public le jeudi 2 mai par la directrice de l’Organisation des nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Audrey Azoulay, le Premier ministre Abiy Ahmed Ali a été sacré lauréat du prix Houphouët-Boigny 2019 pour la recherche de la paix. Explications.

« Construire la paix dans l’esprit des hommes et des femmes ». Tel est le slogan de l’UNESCO. Un sacerdoce sur lequel s’est penché le 29 avril à Paris le jury international du prix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, composé d’Ellen Johnson Sirleaf, de François Hollande, de la princesse de Jordanie Sumahat bint El Hassan, de Michel Camdessus, de Yunus Mohama et de l’Américain Forest Whitaker pour désigner l’actuel Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed Ali comme lauréat de l’édition 2019. Il s’agit du 30è anniversaire de sa création.

En raison de ses inlassables efforts pour la paix, Abiy Ahmed Ali a été désigné par l’UNESCO lauréat du prix Houphouët-Boigny 2019

Les raisons ? Ses actions dans la région et en particulier pour avoir été l’instigateur d’un accord de paix entre la République fédérale démocratique d’Ethiopie et l’Erythrée. Le jury reconnaît aussi les mérites du chef d’Etat Ethiopien pour « les réformes entreprises en vue de consolider la démocratie et la cohésion sociale ». C’est donc pour le successeur des étudiants Léo Blé Baka Célestin et Stéphanie Brou Ada (lauréats 2018) un encouragement à poursuivre son engagement en faveur de la promotion d’une culture de la paix dans la région et en Afrique. Son action a été toutefois ternie par un regain de violences ethniques dans la région.

Depuis sa nomination au poste de Premier ministre en avril 2018, Abiy Ahmed Ali a multiplié les réformes majeures, libérant des milliers de dissidents, faisant la paix avec l’Erythrée (le voisin ennemi) et privatisant les grandes sociétés publiques.

En visite à Addis Abeba à la faveur de la Journée internationale de la liberté de la presse, en ce début de mois de mai, Audrey Azoulay a félicité Abiy Ahmed Ali de vive voix.

Pour rappel, 120 pays parrainent depuis 1989 une résolution adoptée à l’unanimité des états membres de l’UNESCO en vue d’établir le Prix Félix Houphouët-Boigny – UNESCO pour la recherche de la paix. Un prix pour rendre hommage à l’action de Félix Houphouët-Boigny (ex-président de la République de Côte d’Ivoire) en faveur de la paix, qui a pour objectif d’honorer les personnes vivantes, les organismes publics ou privés en activité ayant contribué de manière significative à la promotion, à la recherche, à la sauvegarde ou au maintien de la paix dans le respect de la Charte des Nations Unies et de l’Acte constitutif de l’UNESCO.

Guy Florentin Yaméogo, Paru dans le Diasporas-News n°106 Mai 2019

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments