mercredi, décembre 8, 2021
AccueilNon classéAfrique du Sud: le prisonnier battu devant des journalistes est mort

Afrique du Sud: le prisonnier battu devant des journalistes est mort

Afrique du Sud: le prisonnier battu devant des journalistes est mort
Un détenu passé à tabac mercredi par des gardiens alors que des journalistes visitaient une prison sud-africaine est mort, ont indiqué vendredi les services pénitentiaires.
Plusieurs journalistes sud-africains avaient vu mercredi des gardiens battre un détenu alors qu’ils accompagnaient une commission parlementaire dans la prison de haute sécurité de Groenpunt à Deneysville (centre), où a eu lieu une mutinerie la semaine dernière.
L’homme –qui purgeait une peine de seize ans– est mort quelques heures plus tard, a indiqué à l’AFP l’adjointe au responsable provincial des services pénitentiaires, Grace Molatedi.
“Un délinquant est mort. Ce délinquant qui est mort est l’un des trois délinquants qui ont attaqué (…) et poignardé un responsable” de la prison, a-t-elle précisé, notant que ses services attendaient les résultats de l’autopsie.
Mme Molatedi a expliqué au quotidien The Star que les trois hommes avaient essayé de tuer un gardien qui avait ouvert une enquête interne après des accusations de vol venues d’un autre prisonnier, selon elle.
“L’un des délinquants a attrapé le gardien et l’a saisi par la main. Un autre mineur délinquant a commencé à le poignarder tandis que le troisième le frappait avec un cadenas”, a décrit Mme Molatedi, ajoutant que les gardiens avaient réagi avec “la force nécessaire”.
Les deux codétenus du défunt prisonnier ont été gravement blessés, de même que le gardien qu’ils ont attaqué, a-t-elle précisé.
Une mutinerie avait éclaté le 7 janvier dans cette prison du centre du pays. Selon la police, les prisonniers critiquant la piètre qualité de la nourriture avaient refusé de prendre leur repas avant d’attaquer des gardiens, puis de mettre le feu à des cellules.
Cinquante prisonniers et neuf gardiens avaient été blessés, et plus de 500 détenus avaient été transférés dans d’autres établissements. 

AFP 

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments