samedi, octobre 23, 2021
AccueilNon classéNigeria: une vingtaine de personnes abattues par des "bandits" devant une mosquée

Nigeria: une vingtaine de personnes abattues par des "bandits" devant une mosquée

Nigeria: une vingtaine de personnes abattues par des

Une vingtaine de personnes ont été abattues par des voleurs qui ont ouvert le feu sur un groupe de gens quittant une mosquée dans le nord du Nigeria dimanche, a déclaré un porte-parole militaire.

Le lieutenant-colonel Sani Usman a expliqué que la fusillade, qui s’est produite dans le village de Dogon Dawa, dans l’Etat de Kaduna, était une action de représailles de bandits qui avaient été chassés dans un premier temps par des habitants.

“Lors de ma dernière conversation avec mon contact dans la zone, il m’a dit qu’il y avait 20 morts”, a-t-il ajouté.

Un habitant du village a aussi évoqué des voleurs mais fait état d’un bilan de 21 morts et dit que certains attaquants portaient des uniformes de la police.

L’Etat de Kaduna, où cohabitent chrétiens et musulmans, a été le théâtre de violences intercommunautaires au cours des derniers mois.

Le groupe islamiste Boko Haram y a revendiqué des attentats suicides contre trois églises en juin qui ont provoqué des représailles de chrétiens où des dizaines de gens ont été tués. Des chrétiens avaient aussi été tués par des musulmans.

Mais le lt-colonel Usman a déclaré à l’AFP que la fusillade de Dogon Dawa s’expliquait par un conflit opposant des “bandits” à un groupe d’auto-défense du village.

Les voleurs avaient tenté de dévaliser des habitants dans la semaine mais avaient été repoussés. Ils sont revenus dimanche dans le village et ont commis une “vengeance”, a dit le porte-parole militaire.

Interrogé pour savoir si l’incident avait une dimension religieuse, il a simplement répondu que “les victimes sortaient de prière” à la mosquée.

“Il s’agit clairement d’un cas de vol à main armée”, a-t-il déclaré.

Le villageois interrogé par l’AFP, Dauda Maikudi, a déclaré que des voleurs étaient actifs dans la région car Dogon Dawa était situé sur un axe routier emprunté par des commerçants transportant des biens et de l’argent.

“Le raid s’est produit avant l’aube. Les attaquants, certains vêtus d’uniformes de la police, sont arrivés au village. Ils ont tué huit fidèles dans la mosquée et ont tué treize autres habitants dans le village”, a-t-il raconté.

“Nous pensons qu’il s’agit de voleurs armés car la zone est infestée de voleurs armés depuis des années”, a-t-il dit.

Les informations du villageois n’ont pu être confirmées dans l’immédiat par les services de sécurité. 

AFP 

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments