samedi, septembre 25, 2021
AccueilNon classéNigeria: le groupe Boko Haram pourrait menacer d'autres pays, affirme Jonathan

Nigeria: le groupe Boko Haram pourrait menacer d'autres pays, affirme Jonathan

Nigeria: le groupe Boko Haram pourrait menacer d'autres pays, affirme Jonathan
Le groupe islamiste Boko Haram, actif au Nigeria, sera “une menace” pour d’autres pays africains s’il n’est pas jugulé, a déclaré mercredi le président nigérian Goodluck Jonathan dans une interview à la chaîne de télévision américaine CNN.
“S’il n’est pas jugulé, Boko Haram sera une menace non seulement pour le Nigeria, mais pour l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique centrale et bien sûr l’Afrique du Nord”, a dit M. Jonathan, interrogé à Davos où il assiste au 43ème Forum économique mondial.
Des membres de Boko Haram voyagent pour “faire la liaison” avec des membres d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui opère dans le nord du Mali et d’autres pays d’Afrique du Nord, a affirmé le président nigérian.
“C’est pourquoi le gouvernement nigérian s’est totalement engagé à travailler avec d’autres ressortissants, d’autres gouvernements amis pour s’assurer que nous contenons les problèmes au Mali”, a-t-il ajouté, en réitérant le soutien du Nigeria à Bamako.
Le Nigeria s’est engagé à déployer 900 hommes au Mali et la Mission internationale de soutien au Mali (Misma), chargée de combattre les islamistes occupant le Nord malien, doit être dirigée par un Nigérian.
“Boko Haram est un groupe terroriste local et nous appelons le reste du monde à travailler avec nous”, a encore déclaré le président Jonathan, niant que la corruption, la mauvaise gouvernance et la pauvreté au Nigeria alimentent les violences des islamistes.
“Maintenant nous parlons de l’Algérie, nous parlons du nord du Mali (…), si nous permettons à la terreur d’exister où que ce soit dans le monde, cela ne touchera pas seulement ce pays ou cet Etat, cela touchera le reste du monde”, a-t-il dit. “Nous ne devrions pas faire de politique avec Boko Haram”.
Les violences liées à Boko Haram et leur répression sanglante par les forces de l’ordre ont fait environ 3.000 morts depuis 2009.
Interrogé sur les exactions dont est accusée l’armée nigériane dans sa lutte contre Boko Haram, le président Jonathan les a niées et a suggéré que les Etats-Unis recherchent la vérité à ce sujet.
Le Nigeria, pays le plus peuplé d’Afrique, avec 160 millions d’habitants, et premier producteur de pétrole du continent, est divisé entre le Nord, à majorité musulmane, et le Sud, principalement chrétien. 

AFP 

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments