dimanche, juin 20, 2021
AccueilNon classéPrésidentielle au Mali: Paris se défend d'avoir un candidat favori

Présidentielle au Mali: Paris se défend d'avoir un candidat favori

Présidentielle au Mali: Paris se défend d'avoir un candidat favori
Le ministère des Affaires étrangères a souligné vendredi n’avoir pas de candidat favori pour la présidentielle au Mali en 2012, affirmant ne souhaiter qu’un scrutin se déroulant "dans le calme et la transparence". "La France applique un principe fondamental dans sa politique étrangère qui est celui de non-ingérence dans les affaires politiques intérieures d’un autre pays", a affirmé lors d’un point-presse le porte-parole adjoint du ministère, Romain Nadal.
"S’agissant du Mali, nous sommes simplement attachés à ce que les scrutins prévus en 2012 au Mali se déroulent dans le calme et la transparence", a-t-il ajouté.
Romain Nadal était interrogé pour savoir si la France avait un candidat lors de cette élection après qu’un média malien a affirmé que Soumaïla Cissé était le candidat officiel du président Nicolas Sarkozy.
Soumaïla Cissé, ancien président de la Commission de l’Union économique et monétaire d’Afrique de l’ouest (Uémoa), a été investi dimanche candidat à la présidentielle malienne de 2012 par son parti, l’Union pour la République et la démocratie (URD).
Elu en 2002, réélu en 2007, l’actuel président Amadou Toumani Touré a annoncé qu’il quitterait le pouvoir en 2012 conformément à la Constitution.
La date de la présidentielle, couplée à des élections législatives et locales, n’a pas encore été fixée, mais le premier tour devrait avoir lieu en avril.

Diasporas-News —AFP

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments