dimanche, juin 20, 2021
AccueilNon classéCôte d'Ivoire: Ouattara veut "assainir les rangs" de la nouvelle armée

Côte d'Ivoire: Ouattara veut "assainir les rangs" de la nouvelle armée

Côte d'Ivoire: Ouattara veut
S’adressant aux nouveaux chefs des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) réunis au palais présidentiel, M. Ouattara les a invités à "assainir leurs rangs en mettant sans délai un terme" aux perquisitions arbitraires, au pillage et au racket.
Les FRCI "doivent venir en appui à la gendarmerie et la police pour mettre un terme aux agissements de ceux qui mettent en péril la paix", a-t-il poursuivi, soulignant que la sécurité est "un préalable au développement de toute nation".
Les éléments des ex-Forces de défense et de sécurité (FDS) en place sous le régime de Laurent Gbagbo, arrêté le 11 avril, ont été sommés de reprendre leur service d’ici fin juillet "au risque d’être purement et simplement radiés des effectifs".
"J’invite tous les militaires (…) en exil à revenir avant la fin du mois de juillet, leur sécurité sera assurée", a-t-il ajouté.
"Il ne devrait pas y avoir une armée du nord et une autre du sud", mais une armée "homogène" et "véritablement républicaine" a affirmé M. Ouattara. "Il n’y aura pas d’impunité pour ceux qui ont commis des crimes contre l’humanité ou d’autres exactions graves", a-t-il enfin averti.
Le chef de l’Etat a nommé en juillet de nouveaux chefs des FRCI et de la gendarmerie, alors que la sécurité et la restructuration des forces armées sont son chantier le plus urgent.
Les FRCI, d’abord constituées essentiellement d’éléments de l’ex-rébellion du nord, ont porté Alassane Ouattara au pouvoir en avril après dix jours de guerre dans Abidjan et quatre mois d’une crise qui a fait 3.000 morts.
Même si policiers et gendarmes reprennent progressivement le travail, les FRCI ont encore la charge d’une grande part de la sécurité mais continuent de se livrer à de nombreuses exactions. 

Diasporas-News — AFP

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments