vendredi, juin 25, 2021
AccueilNon classéLe mariage princier bouscule l'agenda du CIO à Durban

Le mariage princier bouscule l'agenda du CIO à Durban

Le mariage princier bouscule l'agenda du CIO à Durban
Initialement programmé dimanche 3 juillet au matin, le début de la réunion de la quinzaine de dirigeants de l’exécutif du CIO a été repoussé au lundi 4 en début d’après-midi afin de permettre aux membres invités aux noces, à commencer par le président du CIO Jacques Rogge, de rejoindre l’Afrique du Sud.
Au total, une cinquantaine de membres du CIO sur les 115 conviés ont répondu favorablement à l’invitation d’Albert, lui-même pilier de l’institution olympique depuis 1985 et cinq fois participant à des jeux Olympiques d’hiver, en bobsleigh.
L’arrivée tardive de ces convives à Durban aura également pour effet de bousculer les manoeuvres de lobbying des trois villes candidates à l’organisation des Jeux d’hiver de 2018 qui seront départagées mercredi 6.
"Il est clair que, par rapport à ce qui se passe d’habitude, nous aurons moins de temps pour rencontrer les membres", note un responsable de la candidature d’Annecy (France) opposée à Munich (Allemagne) et Pyeongchang (Corée du sud).
Un handicap temporel certain pour Annecy qui est loin d’être favorite des pronostics et a beaucoup de retard à rattraper.
Monaco sera du coup le théâtre d’une séance de lobbying intensif. La cinquantaine de membres-électeurs du CIO présents sur le Rocher y rencontreront en effet de nombreux partisans de la candidature française à commencer par l’ex-championne de ski suédoise Pernilla Wiberg, vice-présidente d’Annecy 2018 et résidente monégasque.
Le président de la République Nicolas Sarkozy, qui ne sera pas à Durban, pourrait également plaider pour le dossier français lors de son passage express dans la Principauté. Comme le président allemand Christian Wulff le fera pour Munich…

Diasporas-News  —  AFP

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments