mercredi, avril 14, 2021
AccueilMondeAfriqueInterview Marie-Cécile Nobou (Directrice Pano Sign’ Service) « Impacter positivement le milieu...

Interview Marie-Cécile Nobou (Directrice Pano Sign’ Service) « Impacter positivement le milieu de la signalétique en Afrique, mon objectif »

Diplômée en Communication et Publicité, Marie-Cécile Nobou réside depuis 2007 en Côte d’Ivoire, après avoir travaillé en France et à l’île de la Réunion. Jalouse de sa liberté et de son indépendance, elle est concessionnaire de la franchise PANO Sign’Service à Abidjan (premier réseau européen de signalétique et de marquage publicitaire, créé en 1987, intervenant dans tous les secteurs d’activités pour promouvoir tout type d’information sur tout support) et dirige une quinzaine de personnes. Fraîchement désignée meilleure représentante PANO Sign’Service en Afrique, son objectif, fidéliser sa clientèle.

Diasporas-News : Primée Meilleure représentante de PANO Sign’Service en Afrique 2020, à la faveur des 40 ans de ce groupe, quels sentiments vous animent-ils ?

Marie-Cécile Nobou : Cette distinction, je la reçois comme un encouragement à toujours aller de l’avant, à donner le meilleur de moi-même pour satisfaire la clientèle et également à faire de PANO un label incontournable dans le monde de la signalétique. Je voudrais également relever que je travaille avec une équipe de professionnels. Cette distinction est aussi la leur.

D-N: Peu de personnes connaissent PANO Sign’Service. Qu’est-ce que c’est exactement ?

M-C. N : Nous sommes le premier réseau international en identité visuelle : décoration vitrine, marquage véhicule, réalisation d’enseignes intérieures et extérieures. Notre réputation n’est plus à faire dans le milieu professionnel. Nous sommes reconnus pour notre sérieux dans le respect de nos délais et pour la qualité de nos finitions dans le rendu dans nos travaux. Je pense modestement que même nos clients particuliers, en l’occurrence ceux qui nous passent une seule commande l’an ou chaque cinq ans, peuvent en témoigner.

D-N: Quelle est votre principale mission ?

M-C. N : Un de nos slogans est : « Qui marque tout, sur tout, partout… ».

D-N: Explications ?

Nous apportons notre expertise en marquage visuel sur tout support pour aider nos clients à se valoriser auprès de leurs clients à travers une certaine qualité d’image. Nous voudrions surtout que tous comprennent l’importance de la signalétique dans notre quotidien.

D-N: Depuis quand et comment votre aventure a-t-elle démarré avec PANO Sign’Service ?

M-C. N : Mon aventure est d’abord celle d’une personne désireuse d’impacter le milieu de la communication en Côte d’Ivoire mais surtout en Afrique. Dans ce droit fil, j’ai rencontré M. Frédéric MORLIER, fondateur de Pano à Bordeaux, qui m’a proposé son concept : acheter une franchise pour la Côte d’Ivoire. J’ai adhéré à l’idée et depuis 2011, nous existons à Abidjan.

D-N: Experte de la signalétique et du marquage publicitaire, comment réussissez-vous à vous démarquer de la concurrence ?

M-C. N : Je pense que nous avons de nombreux atouts qui constituent aujourd’hui notre force sur le marché : nos techniques de travail des plus pointues ; le respect des délais de réalisation avec, à la clé une finition impeccable. Il y a ensuite nos contrats d’entretien qui permettent de fidéliser et conserver des relations fortes avec nos clients. Notre appartenance à un   réseau mondial contribue également à notre succès, car nous sommes en constante connexion avec les 140 agences Pano dans le monde et bénéficions de toutes les dernières nouveautés.

D-N: à quel genre de clientèle avez-vous affaire ?

M-C. N : Nous sommes au service de tout le monde. De la startup qui s’installe et qui a besoin de se faire connaître, à la banque pour la décoration intérieure et extérieure de toutes ses agences, en passant par l’organisme international qui organise des campagnes, les architectes qui construisent des bâtiments, les agences de communication qui nous demandent de réaliser des supports de publicité, pour en arriver aux particuliers ou autres… Notre réseau commercial est large et varié et un autre de nos slogans est « Qui est vu, vendra ! ». Certains veulent être vus simplement pour donner une meilleure image d’eux-mêmes ou de leurs produits et d’autres pour embellir l’espace dans lequel ils évoluent ou encore, voir évoluer ceux qui les fréquentent.

D-N: La pandémie liée au Coronavirus a-t-elle un impact sur vos activités ?

M-C. N : Hélas oui. Cette pandémie a eu un impact non négligeable sur notre activité. Dire que nous avons frôlé la faillite serait à peine exagéré ! Nous avons dû faire preuve de résilience. Pour cela, nous avons dû mettre certains de nos employés au chômage technique, changer les horaires de travail, réduire nos déplacements, etc… Fort heureusement, les choses semblent reprendre tout doucement leur cours et nous espérons et croyons fortement retrouver notre vitesse de croisière.

D-N: Vous êtes dans le management, le commercial, le marketing, la gestion… D’où tirez-vous toute cette force pour rester dynamique ?

M-C. N : Ma force, je la puise aussi dans mon équipe et dans la confiance qu’elle me porte pour relever les défis quotidiens. Cette équipe est jeune, aguerrie, audacieuse, et surtout travailleuse. Les tâches sont bien réparties et chacun a la maitrise des différentes étapes du process avec pour seul objectif de satisfaire pleinement les attentes des clients. Avec le sourire en prime !

D-N: Avez-vous encore du temps pour votre famille et vos proches ?

M-C. N : Oui bien sûr ! Je pense que tout est question d’organisation et surtout de priorités. Autant le travail est important pour assurer nos besoins quotidiens, autant ma famille est primordiale pour mon équilibre.                 Être en compagnie des personnes que j’aime me donne la force et le courage de persévérer. Lorsque ma fille me dit qu’elle est fière de moi, cela me donne envie d’aller plus loin ! En tant que parent, on se sent fier de pouvoir être un modèle pour nos enfants et c’est extrêmement réconfortant !

D-N: Quelles sont vos attentes pour cette nouvelle année 2021 ?

M-C. N : Mes attentes sont multiples : Tout d’abord d’un point de vue personnel, je souhaite que des réponses médicales appropriées soient trouvées à la pandémie de la Covid-19 afin de nous permettre de profiter de nos proches. Ensuite sur le plan professionnel, je souhaiterais que cette pandémie soit le point de départ pour une prise de conscience collective, en l’occurrence pour plus d’exigence en matière d’hygiène. Enfin, je souhaite à Pano Sign’Service Abidjan de devenir une référence en matière de communication visuelle et d’avoir un impact positif sur le plan social en contribuant à former les nouvelles générations.

Par Thomas DE MESSE ZINSOU, paru dans le Diasporas-News n°122 de Février 2021

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Recent Comments