Rentrée politique : Démonstration de force du RHDP à Paris

La mobilisation des militants RHDP France a été totale

Annoncée à grands renforts de publicité, la rentrée politique du RHDP France au Palais des congrès de Montreuil du 2 novembre, à Paris, a tenu toutes ses promesses. Sortis par milliers, les militants et sympathisants du parti au pouvoir sont repartis satisfaits des messages livrés par leur direction. Le cap est désormais mis sur les élections présidentielles de 2020.

Il est presque 18h à Paris, lorsque le comité d’organisation de la rentrée politique du Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) quitte le Palais des congrès de Montreuil au son du titre « Manou » de l’artiste chanteuse Alice Sofa. Les visages du président du comité d’organisation Tidiane, de Diaby Lacina (DEA), de Touré Alpha Yaya (Député) sont radieux. Rassembler la diaspora en ce lieu constituait un pari. Il est réussi. Venus d’Abidjan pour les soutenir, des Sénateurs, des Députés, des Maires entretiennent encore certains militants. La nuit est déjà tombée, dehors, mais l’ambiance a du mal à retomber.

Flash-back. « Depuis 8h, nous avons été positionnés à la station Robespierre, à la sortie du métro 9 pour guider les militants. Le flux est important et nous guidons avec le sourire tous ceux qui ne connaissent pas l’endroit où doit se tenir le meeting », explique Moussa Traoré. Comme lui, ils sont des milliers à arborer des casquettes, des tee- shirts, des écharpes, des pagnes à l’effigie du RHDP. Dans la foule, on remarque la présence de nombreuses femmes. Elles sont en effet plus bruyantes. La 128 rue de Paris de Montreuil est aux couleurs du RHDP. Et plus on approche du lieu du meeting, plus on aperçoit le dispositif du service de sécurité. Il faut montrer patte blanche et emprunter l’escalator pour avoir accès à la salle. Vêtue aux couleurs de la Côte d’Ivoire, celle-ci grouille de monde. L’animateur Touré BTS, accompagné par Boni, entretiennent la foule et offrent l’occasion à des artistes en herbe de montrer leur talent. Il est 14h10 mns lorsque Reine Pélagie est annoncée. Son titre à succès « Biande » soulève la foule. Quant à son message, il est très fort : « La Côte d’Ivoire est un pays béni. Si nous voulons la paix, tendons la main à nos devanciers. Dans une famille, il faut se faire petit et Dieu vous élèvera. Je demande au président Alassane Ouattara de tendre la main à ses aînés pour que la Côte d’Ivoire soit unie ».

Bientôt un siège du RHDP à Paris

Des militants RHDP France

Parmi les invités VIP, on retrouve le DG des Impôts, l’épouse du Premier ministre Assétou Gon Coulibaly, plusieurs Sénateurs, Députés et Maires et plusieurs sages. La note humoristique est assurée par Ramatoulaye. À l’applaudimètre, toutefois, les cybers activistes Christ Koukougnon alias Johnny Patcheco, Nahounou Gouza, Patrick Zasso créent la sensation. Pareil pour les prestations d’Affou Kéita, de Na Kouyaté, de John Djongoss ou encore d’Andy Aby. Avant le visionnage d’un film retraçant les actions de développement du président Alassane Ouattara est apprécié. 15h25. Souleymane Diakité Coty, ex-ministre clame : « Le RHDP est majoritaire à Paris ! ». Il n’y a plus de place dans la salle. On dénombre près de 5000 militants. Jusqu’à ce que le maître de cérémonie Serge Fattoh Elleingan annonce au pupitre Diaby Lacina, directeur exécutif adjoint du RHDP, chargé des Ivoiriens de l’étranger. Etreint par l’émotion, il se dit satisfait de la mobilisation réussie et annonce la future création d’un siège du RHDP à Paris. « C’est la première grande sortie officielle des militants de l’extérieur. C’est aussi la rentrée politique des militants de la diaspora du RHDP, se félicite-t-il. Merci pour votre mobilisation des grands jours qui annonce la victoire certaine du RHDP en 2020 au premier tour ». Avant de souligner : « Nos adversaires ont déjà fait le choix de la violence et du désordre au lieu des urnes. Donnons-nous la main pour que le RHDP France soit une machine à gagner. Le 14 décembre, nous serons à Bruxelles pour la convention. Un nouveau siège verra bientôt le jour à Paris (…) Le RHDP offre la paix car elle précède le développement. En 2020, nous dirons voici ce que nous avons réalisé ».

La cérémonie, riche en émotion, a pris fin à 17h42 après l’intervention musclée du ministre Kobenan Kouassi Adjoumani. Avec sa verve habituelle, l’actuel ministre de l’agriculture et du développement rural a été offensif. « Dites oui à la Côte d’Ivoire qui avance. Oui à ce grand homme d’Etat, digne successeur d’Houphouët-Boigny. J’ai nommé ADO. Il nous a restitués notre fierté après une crise politico-militaire qui avait défiguré notre pays ».

Le RHDP entend donc mettre désormais le cap sur les élections présidentielles d’octobre 2020. Objectif, conserver le pouvoir.

Guy-Florentin Yameogo pour Diasporas-News