Politique : Le REM 2020, naissance d’un nouveau mouvement

Le REM 2020 arrive pour valoriser les actions de développement du président Alassane Ouattara et de son Premier ministre Amadou Gon Coulibaly - photo Télé Africa

Il faudra désormais s’habituer au Rassemblement En Marche (REM 2020) ! Un mouvement né le samedi 24 août à Paris avec pour objectif principal de valoriser les actions du président Alassane Ouattara et de son Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Il y avait de l’ambiance le samedi 24 août au 154 Avenue Gallieni (salle La Girafe), à Montreuil (Paris). La raison ? La Côte d’Ivoire est désormais en marche. Et les Ivoiriens de la diaspora, en mouvement.

À 14 mois des prochaines élections présidentielles, en effet, le Rassemblement En Marche (REM 2020), proche du Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) et présidé par Kanté Souhalio, effectuait sa sortie officielle.

Et pour l’occasion, les petits plats ont été mis dans les grands. Des visages connus de la diaspora aux Ivoiriens lambda résidant en France en passant par les curieux, ils étaient presque tous là. Comme principaux invités, on pouvait reconnaître les députés Touré Alpha Yaya, Belmonde Dogo (vice Présidente de l’Assemblée Nationale) et le président du Conseil général du Hambol, Kalil Konaté. Un décor correct et un animateur (Touré BTS) déchaîné, le REM 2020 s’est présentée dans ses plus beaux habits. « Nous sommes un groupe de réflexion ouvert à toutes les sensibilités qui estime qu’il est temps pour la Côte d’Ivoire de se rassembler », a commencé par informer Kanté. Avant de préciser les objectifs de ce nouveau mouvement. « Le REM 2020 comme Réconciliation, Engagement et Multiculturalisme est un soutien aux actions de développement du président Alassane Ouattara et de son gouvernement dirigé par Amadou Gon Coulibaly. En huit ans, ils ont transformé la Côte d’Ivoire. Nous voulons valoriser leurs efforts par des débats contradictoires. Le REM 2020 c’est aussi Rencontrer, Ecouter et Mobiliser. Idéologiquement, nous sommes proches du RHDP mais nous ouvrirons le débat avec tout le monde ». Avant le président du REM 2020, Kanté Soualiho, il était revenu à Abou Bakayoko (PCO) de faire cette promesse. « Nous faisons la promesse de ne pas laisser la Côte d’Ivoire malade. Si la diaspora ne peut pas être une solution, alors qu’elle ne soit pas un problème. Aimons notre belle Côte d’Ivoire… ».

Profitant de l’évènement, le ralliement de deux ex-responsables du Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI-France), mouvement proche du désormais opposant Guillaume Soro au REM 2020, a été officialisé sous un tonnerre d’applaudissement. Il s’agit de Clément Nahi Tokoré et de Dramane Ouattara, bien connus sur la place parisienne.

Comme on le voit, le REM 2020 se veut un nouveau mouvement dans le paysage politique ivoirien en France qui rassemblera la diaspora mais aussi ceux vivant en Côte d’Ivoire. Régulièrement, le REM 2020 qui s’appuie sur une Team jeune mais dynamique promet évoquer plusieurs sujets brûlants sur la santé, l’éducation, la politique etc. Et le premier personnage politique a démarré l’exercice avec pour thème : Côte d’Ivoire, avancées et perspectives, a pour nom Touré Mamadou (Ministre Ivoirien de la jeunesse). « Le RHDP est la seule alternative crédible en Côte d’Ivoire pour longtemps », a-t-il résumé.

La fausse note de la soirée restera l’énorme retard constaté. En effet, pour une cérémonie prévue à 14h, la présentation officielle du REM 2020 a démarré sous le coup de…18 heures.

GFY pour Diasporas-News