CAN « Egypte 2019 » L’Algérie en Or

Les Fennecs d’Algérie ont réalisé un parcours parfait pour s’offrir leur deuxième titre de champion d’Afrique.

Les Fennecs d’Algérie peuvent continuer à crier de joie. Depuis la soirée du vendredi 19 juillet, après leur court succès (1-0) contre les Lions du Sénégal dans le cadre de la 32e édition de la Coupe d’Afrique des nations, ils sont vêtus d’or et salués pour leur parcours sans faute (13 buts marqués- 2 encaissés) et leur régularité. L’entraîneur Djamel Belmadi, plus qu’un coach, a été ce grand-frère qui a conduit Riyad Mahrez, Aissa Mandy, Ismaël Bennacer, Sofiane Feghouli et autres Raïs M’Bolhi sur le toit de l’Afrique.

Samedi 20 juillet. Il est bientôt 16h. L’avion transportant les Fennecs d’Algérie du Caire à Alger vient de se poser. La foule qui attend depuis plusieurs heures est en folie. La veille, les Verts avaient renversés les Lions de la Teranga (1-0), au Stade International du Caire dans le cadre de la finale de la CAN 2019. Une compétition, pour la première fois en été et à 24 équipes, d’un niveau élevé.

Pour revenir à nos nouveaux champions d’Afrique, il leur a fallu presque 5 heures pour atteindre le Palais du peuple (dans un bus à Impériale) où ils ont été reçus officiellement par le président par intérim Abdelkader Bensalah. « Votre victoire méritée à la CAN demeurera un évènement sportif gravé dans l’histoire de la nation », a-t-il indiqué avant d’attribuer à chacun des joueurs, sans oublier l’ensemble du staff technique, la médaille du Mérite.

Algérie, un parcours sans faute

La belle chevauchée algérienne a commencé par un succès, tout en maîtrise, face au Kenya (2-0). Puis ce fut le Sénégal et la Tanzanie, respectivement domptés (1-0) et (3-0). En huitièmes de finale, les poulains de Djamel Belmadi balaient la Guinée (3-0). Face à la Côte d’Ivoire, en quart de finale, les choses se corsent puisque les Fennecs, tenus en échec 1-1, finissent par s’imposer lors de la séance des tirs au but (4-3). A partir de ce moment, tout un pays croit dur comme fer à conquérir le trophée pour la seconde fois après 1990 et la génération Madjer. En demi-finale, le Nigeria tombe (1-2). Grâce à un but matinal de Baghdad Bounedjah (2è mn) en finale contre le Sénégal, l’Algérie est sacrée championne d’Afrique. Au total, les Fennecs totalisent 13 buts inscrits pour seulement 2 buts encaissés en sept matches disputés. Un beau champion !

20 millions F CFA à chaque Sénégalais

Espérant remporter la CAN pour la première fois de son histoire, le Sénégal peut nourrir des regrets. Mais malgré les larmes versées, les supporters des Lions de la Teranga ont tenu à rendre hommage à leurs héros. Dès le lendemain de leur maudite finale, Sadio Mané&Co ont rallié le Palais présidentiel dans un car blanc immaculé où le chef de l’Etat, Macky Sall les attendait. Même si les poulains d’Aliou Cissé ont perdu, ils n’ont pas démérité. Une prime exceptionnelle de 20 millions de francs CFA a été remise à chaque Lion. Cap est désormais mis sur la prochaine CAN qui se jouera au Cameroun en 2021.

L’exploit Béninois et Malgache !

Michel Dussuyer boit du petit lait en ce moment. A raison. Le sélectionneur français des Ecureuils du Bénin sort d’une CAN pleinement réussie. En effet, Stéphane Sessegnon et autres Mickaël Poté ont obtenu le respect du continent avec leur brillant parcours. Jusque-là, cette formation peinait à remporter une victoire lors de la CAN. En Egypte, décomplexés, les Ecureuils ont fait mieux. Non seulement ils ont sorti le Maroc en huitièmes de finale (4-1 ; 1-1 après prolongations) mais ils ont pour la première fois disputé les quarts de finale. Fatigués et privés de leur capitaine Khaled Adenon en quart de finale, ils ont plié l’échine devant le Sénégal.

Comme le Bénin, Madagascar a réalisé une CAN historique. Qualifiés pour la première fois de leur histoire, les Baréas ont non seulement terminé en tête de leur poule mais ont sortis la RD Congo en huitièmes de finale (2-2 ; Tab 4-2). Et même s’ils se sont écroulés en quart de finale (0-3) devant la Tunisie, Carolus et ses coéquipiers sont sortis avec les honneurs.

Cameroun, le champion (vite) déchu

La Fédération camerounaise de football qui n’a pas tardé à se séparer de son duo de sélectionneurs Néerlandais, Clarence Seedorf-Patrick Kluivert, paie cash ses errements. Les prestations ternes proposées par les Lions Indomptables découlent d’une préparation encore rythmée et salie par de récurrents problèmes de primes. C’est donc sans surprise qu’Eric Choupo-Moting et ses coéquipiers sont sortis de la compétition par la petite porte, battus en huitièmes de finale par le Nigéria (2-3). A présent, il leur faudra mieux préparer la prochaine CAN qui se jouera à domicile en 2021.

Guy-Florentin Yameogo pour Diasporas-News

Equipe type de la CAN 2019

Entraîneur : Djamel Belmadi (Algérie)

Gardien : Raïs M’Bolhi (Algérie)

Défenseurs : Lamine Gassama (Sénégal)-Yassine Merhia (Tunisie)-Youssouf Sabaly (Sénégal)-Kalidou Koulibaly.

Milieux de terrain : Adlène Guedioura (Algérie)-Idrissa Gana Guèye (Sénégal)-Ismaël Bennacer (Algérie).

Attaquants : Riyad Mahrez (Algérie)-Sadio Mané (Sénégal)-Odilon Jude Ighalo (Nigeria).