Tiger Woods, l’ancien N.1 mondial de golf en panne de victoires après plusieurs blessures et opérations au dos, a rendu une carte de 66 (4 sous le par) au 1er tour de l’Open de Brigestone, épreuve du Championnat du monde WGC, théâtre de son dernier succès en compétition il y a cinq ans.

Parti du 10e trou, l’homme aux 14 trophées en Grand Chelem a signé trois birdies lors de ses neuf premiers trous. Il en a ajouté deux autres aux 14e et 16e trous avant de commettre un bogey au 18e, un par 4.

Woods, vainqueur à Bridgestone à huit reprises, se classait provisoirement à la 11e place, à trois coups du duo de tête composé de son compatriote Kyle Stanley et de l’Anglais Ian Poulter, avant la fin du premier tour.

« Je me suis battu pour réussir un bon score aujourd’hui. C’est un endroit vraiment particulier pour moi et à force d’y jouer depuis des années, on se sent un peu en famille. J’ai rencontré les mêmes personnes depuis 15 ans. Personnellement, cet endroit va me manquer », a réagi le « Tigre » en faisant allusion au changement de site du WGC à Memphis en 2019.

En quête de son meilleur niveau depuis son retour aux affaires en début d’année, Woods a montré des signes encourageants au British Open, à Carnoustie (Ecosse), au cours duquel il avait brièvement mené au dernier tour avant de prendre la 6e place.